Deftones

Koi No Yokan

Koi No Yokan

 Label :     Warner 
 Sortie :    lundi 12 novembre 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

En 2010, Deftones avait rassuré ses fans en sortant le très bon Diamond Eyes malgré un contexte difficile (quatre ans après un album qui avait divisé, perte du bassiste Chi Cheng, dissension au sein du groupe, etc.). S'en était même suivi la meilleure tournée du combo de Sacramento depuis (au moins) une décennie.
Un retour en grâce qui ne laissait craindre qu'une seule chose : que cela ne dure pas.
Après une (trop) courte incartade avec ††† pour Chino Moreno (prometteuse formation comprenant également Shaun Lopez du groupe Far), Deftones est déjà de retour pour son 7e opus depuis 1995.

"Leathers", premier single sorti en septembre 2012, soit deux mois avant le disque, s'avérait à la fois prometteur et sans surprise. Du Deftones à la fois agressif et aérien, pêchu et plaintif. Très bon mais peu surprenant en terme de direction musicale. Et l'on pointe d'emblée la seule vraie critique que l'on peut adresser à Koi No Yokan : le temps où Deftones se renouvelait à chaque album, celui où les californiens effaçaient les chansons qui sonnaient trop proche de leur précédent effort, semble révolu. Seul éventuellement le final "What Happened To You ?", comme "This Place Is Death" et "976-Evil" sur Diamond Eyes, sort des sentiers battus.
Néanmoins, ceux qui avaient apprécié les derniers efforts de Deftones devraient s'y retrouver sans problème. Le début du disque est excellent avec le court mais efficace "Swerve City", et les tout aussi bons "Romantic Dreams" et "Leathers" donc.
S'il n'y a aucun titre vraiment raté, on ne s'attardera pas vraiment sur certains d'entre eux ("Poltergeist", "Graphic Nature", "Gauze") au profit d'autres morceaux plus marquants. On citera par exemple "Entombed", titre le plus calme du disque, le plus aérien aussi avec ses claviers du plus bel effet sur la fin du morceau. Dans un registre nettement plus rentre dedans, "Goon Squad" devrait s'avérer particulièrement efficace en live, alors que "Rosemary" est un bon compromis entre les deux titres précédemment cités.
"Tempest", second single en date, reste un bon titre également même s'il a divisé les fans lors de sa sortie, peu de temps avant la parution de l'album.

Il y a un temps pour tout, et le dicton est sûrement vrai aussi dans la carrière d'un groupe.
Les gars de Sacramento ont pendant plus de 10 ans chassé la routine sans pour autant jamais se perdre en route, ce qui leur a incontestablement permis de bénéficier d'une crédibilité que bien peu de formations issues de la scène Nü Metal peuvent se targuer d'avoir. Néanmoins, et on ne saurait leur jeter la pierre pour cela, le temps semble maintenant venu pour le groupe de se reposer sur une formule parfaitement rodée et maîtrisée.
Après bien des traumatismes qu'il a traversés, on peut déjà se féliciter que Deftones existe encore aujourd'hui et qu'il soit capable de sortir des disques de cette qualité.


Bon   15/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
174 invités et 1 membre :
Dylanesque
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches