Le Butcherettes

Cry Is For The Flies

Cry Is For The Flies

 Label :     Ipecac 
 Sortie :    lundi 29 septembre 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

De prime abord, ce disque a tout pour attirer le curieux. Produit par Omar Rodriguez Lopez & sorti sur Ipecac (le label de Mike Patton), le cahier des charges est rempli.
Je ne sais malgré tout pas trop quoi penser de ce nouveau disque de Le Butcherettes. Teri Gender Bender a en effet ce petit grain de voix qui fait irrémédiablement penser à Karen O, ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi, mais forcément, ce Cry Is For The Flies pourrait passer pour le dernier Yeah Yeah Yeahs (surtout à l'écoute de "Your Weakness Gives Me Life"), mais en mieux.

Alors oui, Teri Gender Bender en fait des caisses, mais on s'y fait vite. Et surtout les morceaux sont plutôt bons, surprenants ("Moments Of Guilt" avec Henri Rollins en guest), l'orgue saturé apporte ce qu'il faut d'originalité à ces titres toujours sur la tangente, entre le classique & le too much. C'est justement là que réside la puissance de ce disque, toujours dans le juste équilibre, même quand ils donnent dans le riot grrrls à la Chicks On Speed ("Poet From Nowhere"). ils arrivent même à faire un bonne chanson avec Shirley Manson, ce qui n'est pas donné à tout le monde depuis quelques années, il faut bien l'avouer. Même Screaming Female, qui ont repris "Because The Night" avec elle n'ont pas réussi, c'est dire...

Une vraie bonne idée (encore une) est d'avoir mis les meilleurs morceaux en début & fin d'album, rendant ce Cry For The Flies prenant de bout en bout. Et pour peu que l'on apprécie les front girls théâtrales qui prennent toute la place, ce disque vous fera penser, malgré tout, que les Yeah Yeah Yeahs ont bien mal tourné...


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
151 invités et 1 membre :
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...