YOB

Clearing The Path To Ascend

Clearing The Path To Ascend

 Label :     Neurot 
 Sortie :    lundi 15 septembre 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

"In Our Blood", ou comment YOB nous conduit, ou plutôt nous écrase avec ses riffs caverneux, ses martellements de batterie, une promenade bucolique de presque vingt minutes en somme. On pourrait entendre le gazouillis des moineaux s'ils n'étaient planqués derrière le mur du son dressé par le groupe. Véritable monument de lenteur, succession de riffs plus lourds les uns que les autres, à peine si on a le temps de reprendre son souffle lors du break à la quasi moitié du morceau, pour mieux se reprendre dans le coin de la tronche ce doom étouffant, hypnotique même tant les mêmes riffs se répètent sans fin pour nous mener le plus loin possible... Et se faire littéralement assaillir par "Nothing To Win".

Là plus le moindre doute, les petits moineaux sont morts, plus aucune chance de les entendre, le rythme s'accélère, l'impressionnant jeu de batterie de Travis Foster emporte tout sur son passage, on sent que le son prend de l'ampleur, le rythme devient presque inhumain, un marasme sonore survolé de hurlements, l'expérience est on ne peut plus intense, elle a de quoi faire saigner les quelques trop chastes oreilles qui s'essayeront à ce Clearing The Path To Ascend. Le fade-out final ne rassure qu'à moitié, "Unmask The Spectre" débute lentement pour vite devenir macabre, alternant les ambiances, se disant presque que YOB joue avec nous avec une apparente facilité, ce doom devient presque contemplatif & mélodique (presque hein), mais c'est pour mieux nous retourner définitivement le crâne avec "Marrow". La fin du titre est lugubre à souhait, le frisson nous parcourrait presque l'échine sans s'en rendre compte.

Final lumineux, "Marrow" est définitivement, écoute après écoute, la pièce maîtresse de ce disque, conclusion dramatique indispensable pour l'équilibre de l'album, épique, prog par moment, l'album n'aurait pas pu se conclure d'une manière différente, l'homogénéité n'aurait vraiment pas été la même. La maîtrise des différents registres au sein d'un seul album, la violence à la fois contenue & déployée impressionne. En tout cas m'impressionne, pour qui Clearing The Path To Ascend est le premier YOB qui passe par mes oreilles.


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
214 invités et 1 membre :
Hpl
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused