The War On Drugs

Lost In The Dream

Lost In The Dream

 Label :     Secretly Canadian 
 Sortie :    mardi 18 mars 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Lost In The Dream est ce qu'appelleraient les anglophones un "grower", c'est-à-dire un album qui s'apprécie de plus en plus au fil des écoutes. Il a beau durer une heure, vous n'aurez nullement la sensation de vous ennuyer, au contraire vous en redemanderez sûrement pour pouvoir continuer votre voyage rempli d'Americana.

Il semble que pour ce nouveau disque Adam Granduciel ait été influencé par son pote Kurt Vile et son dernier Wakin On A Pretty Daze; de longues compositions riches et aériennes qui s'entremêlent à merveille, pour donner un disque logique et de grande qualité. En fait l'un peut être l'accompagnateur de l'autre, et l'écoute des deux albums consécutifs est une expérience agréable à vivre. La seule véritable manière pour différencier ses deux univers semblables est de voir chez quel autre grand nom de la musique ces musiciens puisent leur inspiration: Neil Young pour Kurt et Bruce Springsteen pour Adam.

Ce disque, il faut le voir comme une longue traversée de l'Amérique en voiture. De l'Americana comme dit plus haut, ça sent le soleil, le désert, la liberté. "Red Eyes" et "An Ocean Between The Waves" en sont sûrement les meilleurs exemples, ça commence calmement et s'accélère au fil du morceau; suffit de fermer les yeux pour s'y croire. La country-folk s'invite aussi avec la belle ballade au piano "Suffering" ou les très influencés Bob Dylan "Eyes To The Wind" et la chanson titre. D'autres compositions sont plus hypnotiques et remplis d'échos, c'est le cas de "Disappearing" et de l'outro très aérienne de "Under The Pressure", single imparable. Mais aussi de "The Haunting Idle" qu'on pourrait considérer comme un interlude assez inutile, jusqu'à ce qu'on se rend compte qu'elle sert à préparer l'explosion qu'est "Burning" et là on se dit qu'ils ont parfaitement joué leur coup. Alors qu'on pouvait commencer à se reposer, voir s'endormir si vous écoutez ce disque la nuit, BOUM ils repartent de plus belles avec ce titre encore très inspiré Springsteen, et certainement un des plus réussis de ce troisième essai. En guise de conclusion, "In Reverse" est parfaite. Imaginez qu'après votre longue traversée, vous soyez arrivé près d'une falaise face à l'océan; que vous vous y posez et observez le soleil couchant à l'horizon... Vous vous sentez apaisé ? C'est l'effet qu'aura cette chanson sur vous.

Et là vous vous rendrez compte que vous avez lancé votre CD, votre vinyle ou autres, il y a de çà une heure et pourtant que le temps est vite passé. The War On Drugs vous aura eu et vous repartirez volontiers pour un autre road-trip.


Excellent !   18/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
392 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :