Double Nelson

Double Nelson Und Mogalito H.Ramm : La Somme Des Faits Ne Peut Depasser La Quantite Du Tout

Double Nelson Und Mogalito H.Ramm : La Somme Des Faits Ne Peut Depasser La Quantite Du Tout

 Label :     And Music 
 Sortie :    2004 
 Format :  Clips / DVD   

Hiver 2007 ou 2008, j'ai oublié la date en tout cas il faisait froid. Le lieu: un entrepôt d'aspect minable faisant office de salle de concert underground. Dans une salle passablement avinée déroule des groupes parfois pas mal aviné délivrant des prestations aussi foutraque que peu mémorable. Et puis arrive ce qui est censé être le clou du spectacle, les Double Nelson qui, selon le flyer, fait de l'électro noise. Et la c'est la claque, le genre de prestation à vous réconcilier avec une soirée bien pourri. Fin du concert, en guise de souvenir je décide d'acheter cette chose répondant au nom de Double Nelson und Mogalito H.Ramm : la somme des faits ne peut dépasser la quantité du tout. Sorte d'anthologie DVD de la carrière du groupe.
Le DVD contient des clips, attention les yeux ca dépote, mais aussi un extrait de concert et deux hilarants court-métrages de Mogalito H. Ramm ou les Double Nelson sont crédités en tant qu'acteurs et mais surtout réalise la bande son. Ca sent la série Z SCIFi à plein nez, mais le côté parodique offre une facette inédite du travail du double qui dans le pire des cas vous fera marrer deux minutes. La partie la plus intérèssante reste cependant les clip qui permettent une replongée dans l'univers du groupe. Avec les moyens du bord, c'est à dire très limité, on retrouve de petits bijoux imaginatifs collant parfaitement à l'univers foutraque et péchu du groupe. Les résultats sont à l'image du groupe créatif et surtout vivant. Toujours sur scène depuis 20 ans. Si ils passent du côté de chez vous n'hésitez pas.


Sympa   14/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
160 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?