The Decemberists

Castaways And Cut-Outs

Castaways And Cut-Outs

 Label :     Hush 
 Sortie :    mardi 21 mai 2002 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Se plonger dans un album de The Decemberists, c'est un peu se plonger dans la lecture d'un livre, mais avec de la musique.
Castaways And Cut-Outs est le premier de ce groupe de l'Oregon, porté par Colin Meloy, ancien de Tarkio à la voix tellement reconnaissable. Et le voyage est immédiat!

A peine entamée les premières notes de "Leslie Ann Levine", quand l'accordéon rentre en scène, on est déjà transporté loin de chez soi, à écouter les histoires de ces personnages si particuliers, de cet homme qui rêve d'être un architecte pour pour garder son amour à l'abri sur "Here I Dreamt I Was An Architect" ou de ce Légionnaire français qui se languit loin de chez lui sur "Legionnaire's Lament". On se rend compte que c'est déjà le mois de Juillet à nos portes, aussi étrange soit-il ("July, July"), puis on écoute avec attention cette chanson qui nous indique de respecter notre mère, celle qui va satisfaire les besoins charnels de tout un équipage de marins rien que pour nous sustenter ("A Cautionary Song") ou cet appel de la brigade des jeunes et beaux qui nous invite à les rejoindre ("California One/Youth And Beauty Brigade"), ce qu'on a tellement envie de faire...

Au-delà de ces ambiances si particulières qui font leur charme, nous avons ici une dizaine de chansons pop très bien ficelées, dont certaines figurent encore parmi les plus marquantes du groupe. L'atmosphère est tour à tour enjouée ou mélancolique, mais toujours convaincante et les mélodies sont sacrément accrocheuses. Quant aux textes, extrêmement bien écrits, ils sont un vrai délice littéraire. On a l'impression de lire autant de nouvelles ou de poèmes. Ils ajoutent d'ailleurs grandement à l'intérêt du groupe, à tel point qu'il est dommage d'écouter les Decemberists sans une bonne maîtrise de l'anglais.

Les mauvaises langues se plaindront que les Decemberists sont le groupe d'un seul homme, et les plus exigeants pourront regretter une certaine inégalité dans la qualité des compositions qui agrémentent ce Castaways And Cut-Outs, quoi qu'il en soit on est ici face à un album très agréable d'écoute, dont la qualité est d'autant plus respectable qu'il s'agit d'un premier opus. Un très bon présage, donc.


Bon   15/20
par Blackcondorguy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
62 invités et 3 membres
Dale
GBV_GBV
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard