Nostromo

Eyesore EP

Eyesore EP

 Label :     Overcome 
 Sortie :    août 2000 
 Format :  Maxi / CD   

Quelle ne fut pas ma joie de découvrir cet EP perdu dans un bac à disques, noyé sous un flot de guignols faisant les gorges chaudes des salles d'études lycéennes !
Autant Argue m'avait traumatisé tant cet album repoussait les limites d'un brutal core technique, autant Eyesore m'impressionne réellement par la progression du groupe vers des sonorités peut-être plus metal, mais surtout dans sa volonté de proposer des morceaux encore plus compacts, aux riffs tranchants, dégraissés et totalement arythmiques, dans la lignée des incontournables Meshuggah mais en nettement plus violent. Cela dit, attention : Nostromo ne s'est pas transformé en un clone, comme a pu le faire T.D.E.P. qui ne s'est jamais remis de sa collaboration avec Patton. Le groupe affine son style, se recentre sur l'essence même de la brutalité, et offre cinq titres qui vous passent au hachoir à viande. "Epitomyse" est une boule de fureur incandescente où les parties hard core enfoncent la boîte crânienne, sans répit. En une minute cinquante-six secondes, la messe est dite, Nostromo s'installe parmi l'élite de la scène extrême.
Cet E.P. ne contient que des futurs classiques du groupe. L'éprouvant et très tendu "Avoid the Truth" ainsi que l'épileptique "Collapse", dont l'intro à la batterie est devenue aussi culte que celle de "Corporeal Jigsore Quandary" de Carcass. Ces deux titres annihilent toute concurrence dans le genre et Nostromo dégage un sentiment de puissance et de maîtrise phénoménal. Au passage, les Suisses y affirment leur admiration pour Napalm Death en reprenant "Twist the Knife", présent sur l'album Fear, Emptiness, Despair, mais bien plus qu'un hommage, c'est une transfiguration du morceau originel, l'appropriation est totale. "Eyesore" se conclut sur un excellent live, "Lost Inside", extrait de Argue, et l'on se plaît alors à rêver que ces mecs ne vont pas tarder à passer jouer près de chez soi. Quelle fureur ! Quelle hargne ! Quel son ! Les concerts doivent littéralement démembrer l'assistance.
J'ai dit que l'on concluait là-dessus ? Non, car Nostromo nous fait le coup du morceau fantôme.... Une version a cappella et absolument énorme de "Twist the Knife." On se dit alors que pour ces mecs, "extrême" n'est pas un vain mot et que même pour la déconne, le résultat est terrible. Eyesore est une pièce incontournable de la discographie de Nostromo.


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
157 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :