A Storm Of Light

Forgive Us Our Trespasses

Forgive Us Our Trespasses

 Label :     Neurot 
 Sortie :    mardi 22 septembre 2009 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Second album de A Storm Of Light, Forgive Us Our Trespasses voit le groupe de Josh Graham passer la vitesse supérieure. Le premier effort du groupe ne parvenait pas à empêcher l'ennui de pointer le bout de son nez, la faute à un systématisme ennuyeux, ce nouvel opus voit le groupe diversifier sa palette et son champ d'action, nous démontrant finalement que A Storm Of Light est plus qu'un groupe intéressant sur le papier.

Si je trouvais And We Kept The Black Ocean Within quelque peu léthargique, ce Forgive Us Our Trespasses fait preuve de plus d'énergie : il y a plus de hargne et de conviction dans ce nouvel effort. Josh Graham et sa bande ne se contentent plus du minimum syndical consistant à balancer un accord toutes les 3 minutes et de placer nonchalamment son chant plaintif. Non. Le chant est toujours le même tout comme la rugosité des guitares, certes, mais le doom infligé ici est beaucoup plus varié, et le combo parvient enfin à proposer autre chose qu'une seule et unique ambiance omniprésente du début à la fin du disque. Réjouissons-nous !
Pour ce faire, Josh Graham n'a pas hésité à inviter certains de ses amis. Voilà donc Lydia Lunch solliciter à poser sa voix sur les courts intermèdes que sont "Arc Of Failure (Law Of Nature)" part I, II et III. Et bien leur en a pris : Forgive Us Our Trespasses se voit dès lors affublé d'une gravité certaine doublée d'un caractère inquiétant que l'on ne trouvait pas sur And We Kept The Black Ocean Within. Outre la participation de Lydia Lunch, nous trouverons également ici Jarboe dont la voix viendra couvrir deux morceaux, la bonne affaire !
Mais fort heureusement l'intérêt de cette galette ne se limite pas au prestige des invités présents. Les compositions en elles-mêmes sont beaucoup plus passionnantes que ce que l'on a pu entrevoir sur le premier album. Rien qu'avec un titre comme "Amber Waves of Gray", A Storm of Light dévoile plus d'idées sur ce simple titre que sur l'ensemble du premier albums : c'est concis, diablement efficace et en se contente pas du côté monolithique et abyssal du doom. Non, il y a l'énergie en plus, tout en restant lourd et pachydermique. A Storm Of Light finira de prouver l'efficacité de ce Forgive Us Our Trespasses a grand coup de riffs de bûcheron avec "Midnight" ou avec "The Light in their Eyes" et "Across the Wilderness" qui brillent par le côté étrange et malsain conféré par l'apport de la voix unique de Jarboe.
La suite sera-t-elle aussi passionnante ?


Bon   15/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
201 invités et 1 membre :
Thebluegoose
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...