The Rapture

Echoes

Echoes

 Label :     Death From Above 
 Sortie :    mardi 16 septembre 2003 
 Format :  Album / CD   

Le voilà enfin ! J'attendais avec impatience cet album ! Certainement depuis leur premier LP ! Mais quelle ne fut pas ma surprise, lorsqu'une fois sur la platine, des sons en rien garage viennent chatouiller mon oreille ! Oula, ils ont changé de style, le Rapture ! Ce n'est plus du Rock Garage Disco, mais du Rock Electro Techno (plus barbare) ! "Olio", ouvre le bal ! Un affreux morceaux, certainement l'un des plus laid de l'album ! Il est bien loin le temps des guitares au son crade! "Heaven" est un morceau sympa, mais rien d'exeptionnel ! Et puis les paroles, c'est la catastrophe ! A partir de "Open Up Your Heart" ; on se dit qu'il faut arrêter le massacre ! On ne veut plus trop découvrir la suite ! Et puis vient "I Need Your Love" et son affreux synthé ! L'intro est extrèmement moche, mais on sait que la suite de ce morceau peut devenir intéressante ! Et c'est vrai car à 1min 30 la guitare apparait avec un riff funky super cool ! On se dit que tout n'est pas perdu ! Et là vient "The Coming Of Spring ! Ca bouge, ça danse, ça saute, ça secoue ! C'est bon, les bons morceaux arrivent ! Et puis voila le morceau de l'album "House Of Jealous Lovers"! Une intro tonitruante ! Une rythmique géniale ! On la garde dans la tête ! Superbe ! "Echoes" nous remémore que The Rapture avait un bon son de guitare bien pourri avant ! "Killing" est le dernier morceau intéressant de l'album ! Le reste n'est que déception et désillusion 1000 fois entendu ! Pour conclure on pourrait dire que The Rapture avait plus convaincu avec son premier LP ! Le deuxième "Mirror", montrait un peu la dégradation ! Cet album est donc mitigé ! La production sonne trop vieillote, trop kitsh ! Mais 5 compos sortent leur épingle du jeu ! A suivre !


Passable   11/20
par Hippicurien


 Moyenne 13.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 avril 2005 à 16 h 44

A l'ecoute de Echoes l'album des Americains de The Rapture, je ne peux m'empêcher de ressentir une frustation tant ma déception est à la hauteur des espérances fondées par l'écoute du premier titre de l'album, le fabuleux "Olio", véritable tube post-punk electro survitaminé qui démarre cet album en fanfare.
Malheureusement la suite n'est qu'une suite de désillusions, dès la plage 3 on touche le fond avec l'horrible "I Need Your Love" et on ne trouvera plus sur l'ensemble des compositions une seule raison de se rejouir.
La comparaison avec Public Image Limited, fondé par l'épileptique John Lydon et le visionnaire Jah Wobble, dans la période tumultueuse de l'après punk (fin 70's début 80's), s'impose mais là où les fous furieux de P.I.L avait su livrer des disques mémorables (Metal Box, This Is What You Want...This Is What You Get), The Rapture ne nous propose ici qu'un album dispensable, noyé dans une production dont le groupe n'arrive pas a relever le niveau.
Deception donc pour Echoes et seule la puissance de Olio sauve cet album d'un naufrage et permet de finalement le classer dans la trop nombreuse catégorie des disques moyens.
Moyen   10/20



Posté le 23 novembre 2005 à 14 h 47

Depuis que j'ai cet album, on peut dire qu'il tourne très régulièrement sur mon lecteur ... En 1 mot : EX-CE-LLENT ... Le disque s'ouvre sur un très bon "Olio", où la voix du chanteur fait penser à celle de Robert Smith ... A la fin du morceau, '1 2 3 4 5 6 7 I'm floating in a constant heaven' ... C'est quoi ce truc ? Les membres du groupe chantent comme des pieds et on se demande ce qui va se passer ... Surprise, le morceau change totalement de rythme pour redevenir un morceau de The Rapture ... Et heureusement. Vers la moitié du morceau, on réentend la fameuse phrase, avant un autre changement de rythme ... Très bon morceau encore. Par contre, pour le troisième morceau, le groupe a raté sa cible. "Open Up Your Heart" est une infâme ballade au piano complètement ratée ... Le chanteur est ridicule, le groupe se vautre. A la fin de cette torture, on n'espère qu'une chose : que ce calvaire ne se poursuive pas tout au long du disque ... Heureusement le groupe se rattrape et, après un "I Need Your Love" plutôt bon mais sans plus, nous sort un enchainement des 4 meilleurs morceaux du disque ... Tout commence avec "The Coming Of Spring", qui rappelle immédiatement que le groupe est sur DFA : ce morceau est une machine à danser ... Et n'est en plus de ça que le moins bon des morceaux de l'enchainement ! Vient ensuite le single "House Of Jealous Lovers", deux lignes de paroles ('House of jealous lovers - One hand ties the other'), pas mal ! Pourtant le groupe maitrise son sujet et captive l'auditeur ... L'enchainement poursuit dans son tempo plutôt rapide avec "Echoes", aussi répétitif que les précédents, aussi bon. Et après ce morceau, surprise, le groupe sort le meilleur morceau de son album ... Changement de rythme et d'ambiance, le clavier est placé en avant : "Killing", qui comme son nom l'indique, tue (oui je sais, c'était un peu facile, mais je devais la sortir ...). La partie chant est excellente, et en fait les instruments se débrouillent eux aussi très bien ... Après ça, le groupe propose 3 bons morceaux, sans plus. L'ensemble est bien sur très entrainant (on parle bien d'un disque du label DFA ...), avec ce mélange de percussions très mises en avant, de 'boucles' de clavier, et de chant rythmé ; j'ai honnêtement du mal à trouver un autre défaut que ce troisième morceau ... On ne se lasse pas de ce disque.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
113 invités et 2 membres
Slowdown
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard