Jay Reatard

Blood Visions

Blood Visions

 Label :     In The Red 
 Sortie :    mardi 10 octobre 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

'Attends Jay ! J'ai une putain d'idée qui me vient là ! Tu peux me rappeler le titre de ton album ? Blood Visions. Blood Visions... ouais, c'est ça ! Hé ! Anne-Elizabeth ! Il nous reste de la peinture rouge ? Ouais ? Cool ! Désape-toi mec ! Quoi ? En calebut je te dis, désape toi ! Tas un slip ou un caleçon ? Euh... un slip, pourquoi ? Super ! (quelques minutes plus tard) Ferme les yeux... (splash) Putain, c'est parfait ! Bouge pas (clic clic clic) Roh trop bon ! Ca va être la cover du siècle, du siècle !'
Ah le crétinisme en pochette, de quoi militer contre la dématérialisation qui nous guette. Avec Blood Visions, Jay Reatard rejoint au panthéon des pochettes sanguignolentes (admirez le jeu de mot), le grand, le seul, l'unique! Armand Schaubroeck. Sauf que là on ne pouffe que sur la façade hein, l'intérieur n'étant pas, heureusement, du même tonneau ridicule. Que non.
La cadence est rude mais déjà, dès ce premier jet solo, Jay Reatard, névrosé, punk en diable, suintait la classe du grand songwriter, première face en évidence, de "Blood Visions" à "Oh It's Such A Shame", rien à signaler, parfait. Raccord avec sa nouvelle maison d'alors, In The Red (Dirtbombs, Boss Hog...), Lindsey de son vrai nom envoyait, le tempo véloce, son princier garage punk en missives ultra-agressives. Belliqueux le garçon, ah ça oui, une vraie dégueulante d'acide.
De toute part, ça fuse, ça tamponne, c'est fait de chouettes piaillements hystériques ('My shadow! My Shadow! My Shadow!' oh oh), ça se chante (hurle) et ça se danse (en pogo) et ça revient, ça se retient comme une chanson des Buzzcocks. Claude avait raison, c'est bien ce genre de truc qui vous fait un cœur tout neuf.


Très bon   16/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
310 invités et 3 membres
Arno Vice
GBV_GBV
Granpa
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused