The New Year

The New Year

The New Year

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    lundi 08 septembre 2008 
 Format :  Album / CD   

"So this is the New year, and I can't see any difference", et si ce vers introductif du Transatlanticism de Death Cab For Cutie était en fait un hommage à l'œuvre des frères Kadane (Bedhead) et plus particulièrement de leur groupe, The New Year? Pochette monolithique, choix de l'éponyme pour un troisième album: chez ces frangins là, tout sent la modestie.

Effectivement, de prime abord, la musique de The New Year respire la simplicité, et l'authenticité. Musiciens cultes dans le petit monde du slowcore- cette musique neurasthénique, dépouillée et lente, pour dépressifs, dans la lignée de Slint et ayant pour principaux représentants Low, Codeine (dont le batteur, au jeu varié, officie désormais dans The New Year), Bedhead, The For Carnation-, les frères Kadane sont avant tout connus pour leur utilisation des couches de guitares. Stratifiées, d'une richesse rare, et pourtant si sobres. L'ouverture acoustique "Folios" montre leur talent en ce domaine, plusieurs minutes où l'on s'amuse à compter les différentes pistes de guitares acoustiques qui se mêlent lumineusement ensemble.

Mais ce n'est pas là le seul atout du trio. Car leur maîtrise de l'écriture pop plus classique ne laisse aucun doute, comme l'attestent le brillant "X Off Days", à la mélodie imparable (Ben Gibbard donnerait sûrement cher pour avoir écrit ce morceau) ou le subtil "The Doors Open", à l'introduction limpide et au final brillant. En outre, The New Year joue la carte de la clarté des arrangements, essentiellement acoustiques et naturels (les harmonies de guitares de "Seven Days and Seven Night", le délicat piano de "MMV"). Calme, serein, mélancolique mais toujours avec une lueur d'espoir: le chant est ici tout en retenue,délicat.

The New Year est un album qu'il fait bon écouter tranquillement pour savourer ces doux arrangements, ce laisser porter par son ambiance apaisante. Si on peut reprocher une deuxième moitié un peu en deça ("Body And Soul" un peu pauvre avec ces squelettiques accords de piano, "My Neighborhood", un peu pataud où le groupe joue un slowcore un peu facile), alors que l'album est très court (34 minutes), ceux qui se laisseront tenter ne regretteront sans doute pas le voyage. Pour amateurs de Death Cab For Cutie et de Nada Surf nouvelle mouture.


Bon   15/20
par Drazorback


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
208 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus