Wax Tailor

Tales Of The Forgotten Melodies

Tales Of The Forgotten Melodies

 Label :     Undercover 
 Sortie :    mardi 08 mars 2005 
 Format :  Album / CD   

Il n'est jamais évident de décrire un album aussi éclectique que Tales Of The Forgotten Melodies.
On pourrait dire qu'il est à la croisée des chemins entre un M83 pour le coté ambient et sample de vieux films, et peut-être un peu de Dirty Three pour le coté multi-instrumentaliste aux accents prononcés de violoncelle, le tout rehaussé ça et là par le rap au flow non belliqueux de The Others. L'ensemble, contrairement à ce qu'on pourrait craindre, reste étonnamment homogène, mais difficilement définissable sans passer par des étiquettes du style 'abstrakt ambient hip-hop downtempo'... assez ridicule il faut le reconnaitre.
Au milieu des titres courts, calmes et remplis de samples constituant le liant de l'album, les morceaux plus longs et plus structurés ont été glissés. Ceux-ci sortent l'auditeur de la douce léthargie qui s'est emparé de lui, surtout après que le violoncelle de Marina Quaisse l'ait laissé hagard après un "Hypnosis Theme" complètement... hypnotique. The Others prennent donc le mic pour secouer un peu tout ça, avec "Where My Heart's At".
Le rythme redescend tranquillement avec les morceaux suivants, on notera l'instrumental "Am I Free", tout s'apaise... et Charlotte Savary arrive, vous invitant à danser. Si le violoncelle précédent de Marina vous a effectivement mesmerisé, nul doute que la douce et suave voix de Charlotte va provoquer des rêves pour le moins... plaisants. The Others reviennent peu après, nouveau rap avec "Walk The Line". Les morceaux suivants finissent l'album tranquillement mais plaisamment, Marina tirant les rideaux pour le final.

Si la base de travail fournie par Jean-Christophe Le Saout, 'le' Wax Taylor, est déjà remarquable, en mixant de façon étonnamment solide un ensemble de sons et d'influences hétéroclites, son talent a aussi été de s'entourer d'autres bons artistes qui ont su donner du charisme et de la présence à un album qui aurait pu sinon passer plus inaperçu. Et qui, accessoirement, permettent de continuer l'expérience en live de manière encore plus agréable.


Parfait   17/20
par Johnny Ryall


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
218 invités et 1 membre :
Jacky Chiles
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...