Lard

The Last Temptation Of Reid

The Last Temptation Of Reid

 Label :     Alternative Tentacles 
 Sortie :    mai 1990 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Premier album pour LARD, projet réunissant la fine fleur du rock underground engagé américain. D'un côté les deux allumés responsables de Ministry: Al Jourgensen et Paul Barker et de l'autre le stakhanoviste Jello Biafra qui trouve encore du temps pour s'investir dans un groupe entre une conférence universitaire et une production pour Alternative Tentacles.

Dès le début de The Last Temptation Of Reid, on est plongé en territoire connu. La ligne de basse en intro de "Forkboy" est reconnaissable entre mille, ça sent le Ministry: glauque et prêt à exploser. Ce qu'il ne faut pas attendre longtemps ! LARD envoie du lourd directement, histoire de montrer de quel bois ils se chauffent. Rapide, gorgé de gros riffs et renforcé par des samples sauvages, ce morceau ne fait pas de pitié. Une fois toute notre attention assurée LARD va varier ses morceaux au maximum. La collaboration de ces artistes confirmés donne vraiment un résultat foisonnant et original. Les tempos varient, les constructions sont explosées, les sons changent... LARD représente vraiment un défouloir total, ça part dans tous les sens tout en gardant une atmosphère libertaire assez jouissive. On reconnaît souvent les rythmiques de Ministry: rock'n'roll, new-wave ou punk. Par la dessus des riffs basiques, des samples, un peu de synthé et c'est partit pour une musique complètement barrée.
Jello Biafra se lâche lui aussi complètement. Il reste toujours aussi acide dans ses textes et sa diction unique est toujours aussi jubilatoire. Il se permet également de trafiquer sa voix par divers artifices afin de démultiplier la teneur des paroles et de participer à la folie ambiante.
Pas facile de mette l'accent sur quelques morceaux emblématiques, malgré leurs différences, tous se valent. On notera, pour la forme, "Drug Raid At 4 AM" empreint des Dead Kennedys, "Mate Spawn & Die" à la rythmique pressée et irrésistible, "Can God Fill Teeth?" où Jello Biafra pète littéralement une pile ou encore "Pineapple Face" morceau musicalement typique de Ministry sublimé, encore une fois, par le chant...

LARD est l'exemple parfait du side-project réussi. Loin d'un délire entre musiciens confirmés, il se révèle plutôt un exutoire où chacun se donne à son maximum et expérimente ce qu'il ne pourrait pas se permettre dans son groupe principal. Résultat: des albums uniques, intéressants et foutrement bandants !


Parfait   17/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
200 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?