Nine

Killing Angels

Killing Angels

 Label :     Burning Heart 
 Sortie :    lundi 15 septembre 2003 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Deux ans après la bombe atomique Lights Out, Nine revient avec un nouveau brûlot: Killing Angels. Le groupe ayant définitivement trouvé ses marques, il est plus que jamais sûr de lui. En découle, une nouvelle galette efficace et diaboliquement rock'n'roll.

Pour être sûr de nous en mettre plein la vue d'entrée, le premier morceau "Inferno" est envoyé directement. Sans prévenir, Nine balance un gros riff, une batterie binaire de fou furieux et le chant désormais caractéristique... Difficile de faire plus prenant. Le son est cette fois plus ronflant et incisif. Le mix forme toujours une énorme masse mais le son des guitares et de la batterie s'est encore une fois amélioré et la basse gronde comme jamais. Le tout claque comme un bon coup de boule et on est encore une fois assommé par autant d'énergie.

Niveaux compositions, le groupe a abandonné les touches de clavier qui appuyaient l'ambiance sombre de Lights Out. Ils balancent cette fois leurs mélodies glauques sans artifice. Les morceaux plus ténébreux sont toujours d'actualité: "33", "Watching The Train Go By" ou encore la déchirante "Anxiety Report". On retrouve intacte cette particularité propre à Nine. Aucun groupe de hardcore ne dégage un tel sentiment vénéneux.
Les riffs ronds et terriblement efficaces sont eux aussi de la partie: le monstrueux "Discontent O.D.", la très entraînante "Euthanasia", l'entêtante "The Strategy Of Fear" ou la pessimiste "The End" sont encore l'occasion de taper du pied comme des malades. Les lignes de chant mélodiques et prenantes parviennent à faire passer les différentes sensations distillées par le groupe. Colère, frustration, pessimisme... chaque morceau apporte son ambiance propre. Impossible de s'ennuyer au long de l'album.

Encore une perle pour Nine. Leur style personnel étant dorénavant parfaitement rodé, ils ont un potentiel énorme pour nous pondre des albums toujours aussi prenants. Killing Angels est à nouveau un tourbillon noir et inexorable dont on ressort vidé et meurtri.


Parfait   17/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
342 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?