Supersuckers

The Sacrilicious Sounds Of The Supersuckers

The Sacrilicious Sounds Of The Supersuckers

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    octobre 1995 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

De retour de Seattle et cette fois installés au Texas, les Supersuckers balancent, The Sacrilicious Sounds Of The Supersuckers, un troisième album boosté à la testostérone. Aussi furieux qu'une bande des taureaux en rut, le groupe franchi un méchant pas dans sa discographie.

Le son, tout d'abord, est gonflé à mort et la production faiblarde des deux premiers albums est oubliée dès le premier morceau. Fini le lo-fi des studios de Seattle, on ne rigole pas avec ça dans le Texas !! Les Gibson crachent du plomb en fusion et le groupe délivre un boucan infernal. On est loin des groupes skate-punk calibrés pour passer à la radio. Point de son pop-rock ici, on fait du rock'n'roll ou on n'en fait pas.

Les compositions sont également plus élaborées. Les titres restent très courts et incisifs mais aucun ne reste sous la barre de la minute. Plus posé, le groupe sait développer ses titres afin d'en améliorer l'efficacité. On reste dans un registre où chaque plage nous saute à la gueule comme un crotale en furie, mais la durée d'attaque s'allonge. Les ruptures de rythme, les effets divers des guitares dopent considérablement la puissance des morceaux. Quelques discrets solos font même leur apparition. Bien envoyés et jamais pompeux, ceux-ci ne baissent en rien l'efficacité des morceaux.
Côté chant, Eddie Spaghetti progresse également. Il parvient à rester efficace et incisif tout en étant plus mélodique. A noter que son intérêt pour les sciences occultes est plus que jamais présent dans les textes.
Le groupe enquille donc brûlots punk-rock sur pur titres rock'n'roll et on ne peu s'empêcher de taper du pied du début à la fin du disque. "Doublewide", "Money Into Sin", "Ozzy" (bien bel hommage en passant) ou "Stoned If You Want It" sont d'une efficacité redoutable, de véritables tubes dans le genre. Plus calmes ou mélodiques, "My Victim", "Bad Dog" ou "Marie", permettent de souffler un peu sans pour autant baisser dans la qualité.

Les Supersuckers ont trouvé leur voie et dorénavant rien ne pourra les arrêter. Ils restent un groupe punk-rock peu reconnu par les médias qui collent aux baskets des groupes MTV, mais leur efficacité scénique et leurs disques redoutables en font un groupe incontournable dans le style.


Très bon   16/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
409 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?