Cansei De Ser Sexy

Cansei De Ser Sexy

Cansei De Ser Sexy

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    mardi 11 juillet 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

CSS, la sensation electro-rock de l'été 2006, nous vient tout droit des clubs branchés de Sao Paulo, Brésil. Je dois vous confesser mon inculture vis-à-vis de ce grand pays sud-américain. Pour moi le Brésil, c'est avant tout le 'futebol' et une pute rencontrée dans un bar dédiée à sa profession. Sinon niveau musique... Ah ben si ! La samba et Sepultura bien sûr ! Bon, je défie quiconque de trouver un rapport, même le plus infime, entre CSS et Sepultura... Alors que question affinité entre CSS et la samba, il y en a une qui est plus qu'évidente: le sexe.
Oui, la musique de CSS est un appel fiévreux à la réunion de vos petits corps fébriles. Les titres sont assez explicites pour cela: "Let"s Make Love And Listen To Death From Above", "Music Is My Hot, Hot Sex"... Les paroles prononcées dans un anglais approximatif valent également le détour. "Artbitch" et ses 'Lick lick lick my ar-tit, / Suck suck suck my art-hole' devrait faire mourir de rire les Cauet, Interpolian et autres amateurs de jeu de mots graveleux...
Musicalement c'est aussi une petite orgie très sélecte. Sur "Off The Hook", c'est Kylie Minogue qui offre une gâterie aux Strokes. Alors qu'avec "This Month, Day 10", c'est Beyoncé qui se fait sodomiser par le Gang Of Four. Cansei De Ser Sexy ferait danser un cinquantenaire fan de Magma. CSS se permettant toutes les excentricités dans ce but-là, allant jusqu'à même utiliser le vieux synthé pourri que l'on m'avait offert en noël 94 (j'avais 10 ans) sur "Fuck Off". Ils n'ont peur de rien ces Brésiliens... Les voix féminines sont bubblegum et sexy à souhait et se mélangent quelquefois et pour le meilleur ("Patins") à celle d'un fumeur de joint au réveil (le batteur, seul mec du groupe).
Cansei De Ser Sexy est un premier opus très réussi qui devrait faire un carton dans vos soirées dansantes à caractère pornographique. Seul défaut: il frise l'éjaculation précoce. Car tout n'est pas du même niveau sur cet album et la lassitude est un risque envisageable au bout de la deuxième écoute.


Bon   15/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
96 invités et 1 membre :
Jekyll
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :