Denali

Pinnacle

Pinnacle

 Label :     No Idea 
 Sortie :    mardi 07 février 2006 
 Format :  Live / DVD   

Pinnacle est un excellent mais rachitique moyen pour se faire une idée de l'aventure trop vite écourtée que fut Denali.
Neuf titres piochés dans les archives vidéos de tournées du groupe, pour trois petits quarts d'heure d'indie-rock tourmenté. Mettant de côté de maigres bonus, il ne s'agit de rien de plus que de petits lives montés plus ou moins comme des clips (le cadre coupé pour les différents angles) mais restant plutôt sage, où l'envoûtante Maura Davis a bien évidemment la place d'honneur. Cela s'expliquant également par le fait que, hormis sa posture de seule femme sur scène et de chanteuse, on ne distingue pas plus les changements de lieux (de petites scènes quasi-identiques) que par les différents accoutrements et coupes de cheveux de la belle, se faisant ainsi seuls repères. Quoi qu'il en soit, on y fait la constatation immédiate des bienfaits de la pénombre scénique, des lumières tamisées et des éclairages directs et crus ; tant aussi bien pour appuyer l'ambiance tendue et triste de chacun des titres que pour le pouvoir de séduction de la chanteuse sur le public.
Les morceaux semblent (semblaient) être plus efficace en concert qu'en studio (sans pour autant dénigré les jolis albums), surtout dans les extrêmes : les murmures sonores (l'ouverture "Welcome", "Run Through") comme les déferlantes mélancoliques ("Everybody Knows", "Hold Your Breath", "Normal Days"). Bien sûr, neuf titres et les transports d'une scène à l'autre, c'est très peu et on garde un doute quant à l'ambiance d'un concert entier du groupe, aux périples d'un moment particulier avec le groupe. Les climats qui se crées dans Pinnacle peuvent vite s'effacer, et arriver au dernier "Do Something" on aurait voulu en voir davantage, se laisser mesmériser par Denali... Trop court, pas assez ténébreux.
Il en résulte qu'on a trop la sensation d'avoir plus à faire à un DVD faisant la promotion du groupe pour relancer les ventes des disques qu'à un réel hommage à la musique du quatuor. En espérant que la mémoire du groupe ne sera pas gardée uniquement par ce mince témoignage. Conseillé cependant aux nostalgiques de Denali.


Correct   12/20
par X_YoB


  Note du rédacteur : Cette oeuvre existe également en CD, éditée par Lovitt Records.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
305 invités et 1 membre :
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused