Eleventh Dream Day

Eighth

Eighth

 Label :     Thrill Jockey 
 Sortie :    mardi 11 février 1997 
 Format :  Album / CD   

Dès la première écoute, l'impression que ce groupe a avalé le dictionnaire encyclopédique du Krautrock et post-rock s'impose.
A la seconde écoute, la certitude que ces gens-là sont bien trop cultivés pour avoir réalisé un simple plagiat apparaît, pour devenir une évidence au troisième passage.
"For A King" et "Writes A Letter Home", placés en entrée, sont deux titres atmosphériques ; le second est entièrement instrumental et particulièrement réussi, rappelant à notre bon souvenir les excellents The For Carnation. Puis, d'un rock énergique (et presque classique) on passe à un titre dont la lente montée en pression laisse pantois, et soufflé par tant de passion : "Insomnia", pour se faire ballotter par un pur intermède psyché/krautrock (?) porté par un chant féminin/masculin du plus bel effet. "Motion Sickness" et ses impressionnants riffs nous laissent complètement abasourdi, hanté par ces étranges volutes de guitares furieuses, alors que déjà l'album se referme sur "Last Call".
Quel régal se fut d'être sereinement préparé à subir de tels outrages !!!


Parfait   17/20
par Hpl


  En écoute : https://eleventh-dream-day.bandcamp.com/album/eighth


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
389 invités et 1 membre :
RPollard
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :