The Elected

Sun, Sun, Sun

Sun, Sun, Sun

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    mardi 24 janvier 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

'Tiens, t'écoutes Elliott Smith... Je reconnais pas ce CD, c'est lequel..?'
Raté, il s'agit en réalité du plus récent Sun, Sun, Sun de The Elected, appuyé par la voix paisible de Blake Sennett ! "Je n'suis pas Lewisodépendant, Je n'suis pas Lewisodépendant !", aurait pu t'il récrier à la sortie de ce disque, car Sun, Sun, Sun, fait office d'un bel affranchissement "Rilo Kileyment" parlant. Mais il doit être trop modeste pour ça, à l'image du son de sa musique. Celui ci signe donc là l'album "sympa" tant attendu, pas trop difficile d'accès, et bel et bien composé de ses petites mains : 14 chansons légères, plus ou moins abouties, plus ou moins appétissantes. Quelque part entre Nada Surf, Delays, Belle & Sebastian ou encore Elliott Smith, Sun, Sun, Sun exploite à fond et avec la forme l'artillerie classique des ustensiles pop moderne, c'est à dire piano, banjo, synthé, et toute la clique. Ces cartes alignées sur la table, le jeu se retrouve le long de cette petite heure de musique battu avec beaucoup de bonne humeur et d'entrain, façon petites guitares discrètes et chants timides (à la Elliott, justement) chevauchent synthés, mélodies rétros bien groovys et voix bien vrombissantes rappelant largement celles d'Isaac Brook (Modest Mouse) voire celle d'Adam (Green).
Sun, Sun, Sun est ainsi communément qualifié par la masse d'album ‘très agréable', recueil d'un bon nombre de bonnes surprises, même si bien facultatives pour votre culture rock. Et pour une fois, le qualificatif frôle la perfection : un disque "sympa"
Si vous avez du temps et un peu d'argent donc.


Sympa   14/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
172 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus