Bardo Pond

Ticket Crystals

Ticket Crystals

 Label :     All Tomorrow's Parties 
 Sortie :    jeudi 06 juillet 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

C'est visiblement sellé avec cet album: Bardo Pond renonce à la reconnaissance qu'ils méritent depuis au moins 10 ans et le génialissime Amanita en privilégiant leurs expérimentations. En effet, sur Ticket Crystals, les morceaux s'étirent et s'étirent encore, toujours au-delà de 5 minutes.
Bref, Bardo Pond prend son temps et poursuit son évolution, s'accordant tout comme dans On the Ellipse des incursions de plus en plus acoustiques qui tranchent avec les nappes de guitares distordues toujours aussi enveloppantes.
L'album s'ouvre sur le superbe ‘Destroying Angel', morceau impeccablement balancé où la flutte et la voix d'Isobel se mélangent et se confondent. Tout plane au-dessus des guitares décharnées des frères Gibbons.
Au-delà de l'intermède un peu sur pilotage automatique de la reprise ‘Cry Baby Cry ‘ de John Lennon (faite pour la BBC à l'origine), les expérimentations psyches s'étendent sur un album dense, ou l'on se perd avec délectation à travers une forêt de guitares et de violons sauvages. Isobel multiplie sa voix pour mieux nous égarer, sa flutte ne nous guidera pas. Son écho lui répond. On est callé dans le labyrinthe du nouveau Bardo Pond et on s'y sent bien !


Parfait   17/20
par Naum


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
131 invités et 3 membres
Arno Vice
Happy friday
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?