Tori Amos

From The Choirgirl Hotel

From The Choirgirl Hotel

 Label :     Atlantic 
 Sortie :    mardi 05 mai 1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Le quatrième album de Tori Amos, From The Choirgirl Hotel a été assez bien accueilli par la critique. Louant ses textes, plus profonds que jamais (aucune métaphore dans ce mot !), sa nouvelle diversité musicale et son talent toujours aussi brut, elle ne stigmatisait aucun des défauts de ce disque à mon sens surcoté.

De nombreux titres très différents se côtoient sur cet album, pour le meilleur et pour le moins meilleur. Dans la catégorie du meilleur, il y a ce très beau "Jackie's Strength", porté par un hymne pop très travaillé et magnifiquement harmonisé. Tori Amos s'y fait discrète, avec une voix plus posée, moins chuchotée que d'habitude. Une belle évolution musicale en somme. Dans la catégorie du moins bon, on mettra par exemple "Spark", un titre un peu facile, popeux au mauvais sens du terme, c'est à dire sans émotion et sans invention.

Pour mettre en relief ce disque, expliquons que Tori Amos continue à décortiquer l'étendue de son univers musical. Elle nous retrouve exactement où elle nous avait quittés sur Boys From Pelé, son album précédent, expérimentant les sons, les boucles, les samples, la disto... Certainement plus abouti que Pelé dans le sens où From The Choirgirl Hotel semble plus écrit et plus réfléchi, ce disque est également moins prenant, car moins spontané. Il n'y a pas vraiment d'instant culte -et c'est bien la première fois sur l'oeuvre de la divine rousse-, il n'y a pas non plus d'élément choquant. Dommage.

Fraîchement mariée et entourée d'un véritable groupe de musicien pour la préparation live de cet enregistrement, Tori Amos se retrouve ici étonnamment orpheline de son charisme et de son image tumultueuse. Elle chante, on est capable de la reconnaître au son de sa voix, mais elle ne joue que très peu. Les pistes de piano-voix qui ont construit sa légende sont pratiquement absentes de ce manifeste 'quête de reconnaissance', à l'exception du titre "Pandora's Aquarium" par exemple, mais qui paraît malheureusement surjoué et surcomposé.

Sans remettre en cause son talent immense, From The Choirgirl Hotel ne met pas suffisamment l'artiste en valeur à mon goût. Un disque assez décevant, pour une évolution de carrière surprenante qui laissera beaucoup de monde sur le carreau. J'espère pour Tori qu'elle saura renouveler son auditoire dans la nouvelle voie qu'elle se trace petit à petit car elle le mérite.


Moyen   10/20
par Sinoc


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
194 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?