These Arms Are Snakes

Oxeneers Or The Lion Sleeps When Its Antelope Go Home

Oxeneers Or The Lion Sleeps When Its Antelope Go Home

 Label :     Jade Tree 
 Sortie :    mardi 21 septembre 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Pour tous les nostalgiques de Botch, voici le premier album de These Arms Are Snakes, Oxeneers Or The Lion Sleeps When Its Antelope Go Home , véritable concentré de hardcore furieusement jouissif joué toutes guitares dehors et faisant la part belle à une énergie dévastatrice et contagieuse. Même si Joe Preston ne fait plus ici partie du line-up du gang de Seattle, c'est avec beaucoup de plaisir que l'on découvre que les désormais quatre types de These Arms Are Snakes (remplacement de Joe Preston par Erin Tate, et départ de Jesse Robertson donc) ont invité certains de leurs amis. Ainsi, découvrir la participation à la basse de Ben Verellen (l'homme qui maltraite les fûts de Harkonen, et accessoirement, frère de Dave Verellen le chanteur-gueulard de Botch...) et surtout constater la présence de la guitare furieuse de Dave Knudson hante ce Oxeneers... laissent présager une large débauche d'énergie et d'électricité, et l'on ne s'en plaindra pas !

Beaucoup plus agressif que le premier maxi du groupe, cet opus navigue sur des eaux tumultueuses conduisant le groupe à suivre des sillons creusés de hardcore et de post-hardcore. Rarement étalage d'un telle énergie n'aura été si pure et si séduisant.
Encore une fois, These Arms Are Snakes nous fait profiter de sa large palette. On passe ainsi avec délectation d'un déferlement de puissance et de hargne sur des titres tels que "Angela's Secret" ou "Big News" aux guitares abrasives à ces choses se complaisant dans une rage beaucoup plus contenue et dans une tension à couper au couteau, comme sur le morceau fleuve "Gadget Arms".
Mené par les chants enfiévrés de Steve Sneere et Brian Cook, chacun des titres présentés bénéficie d'un son de guitares tout réalisant la synthèse parfaire entre un rock acerbe à souhait et une clarté exemplaire. Tout semble donc taillé sur mesure pour que le collectif de Seattle nous envoie une bonne vieille gifle en bonne et due forme. Alors These Arms Are Snakes ne se prive pas de cette chance et balance trois quarts d'heure durant son (post)hardcore de façon explosive, étincelante et méritante.

Un grand album vous dis-je !


Excellent !   18/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
894 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused