Cocteau Twins

The Moon & The Melodies

The Moon & The Melodies

 Label :     4AD 
 Sortie :    vendredi 14 février 1986 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Attention, cet album n'est pas à proprement parler une oeuvre des Cocteau Twins. C'est une collaboration avec un des maîtres de la musique ambiant des années 80, Harold Budd, grand ami de Brian Eno, et co-compositeur avec ledit cité d'albums majestueux comme The Pearl et bien d'autres encore.

Ici, on a donc droit à une collaboration qui aboutit à un trésor de calme, de divin, de céleste.

Car cette musique vient du ciel. Entre les boucles de synthés de Budd et la voix de Frazer se noue une étrange complicité qui plonge l'auditeur dans une longue réflexion avec lui-même. Cette musique est reposante et rappelle les hivers au coin du feu à la campagne.

Les huit compositions de l'album sont tantôt de longues nappes de brouillard synthétiques tantôt de douces berceuses contées par la magnifique voix de Liz Frazer.

Pour ceux qui aiment les longues plages calmes et mélancoliques, cet album est un pur chef d'oeuvre.


Intemporel ! ! !   20/20
par Xymox


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 07 août 2007 à 11 h 39

Cet album n'est pas une œuvre de Cocteau Twins, mais est crédité Harlod Budd/Simon Raymonde/Robin Guthrie/Elizabeth Fraser. Le premier est un pianiste connu notamment pour ses collaborations avec Brian Eno, les autres sont respectivement le bassiste, le guitariste et la chanteuse de Cocteau Twins.
L'album ne comporte que 8 titres, et c'est une de ses faiblesses. De surcroît, Liz Fraser, la loreleil, ne chante que sur la moitié des morceaux. Les autres sont de longues plages de nappes synthétiques, parfois accompagnées d'une guitare. On a donc finalement, plutôt qu'une synthèse entre les deux entités, une face Cocteau Twins et une face Harold Budd.
Les morceaux réellement interprétés par Cocteau Twins nous plongent, comme à l'accoutumée, dans un monde envoûtant, enchanteur, onirique voire féerique. Ils équivalent à des morceaux moyens de Cocteau Twins de l'époque, c'est-à-dire qu'ils sont très bons. Mais il manque un petit plus pour les rendre excellents. On n'est pas sur Treasure ni sur Victorialand. Ceux qui sont l'œuvre du pianiste paraîtront apaisants voire hypnotiques à certains, je les trouve plutôt soporifiques. Il faut dire qu'en général je suis allergique aux sonorités électroniques.
The Moon And The Melodies est un bon album, donc une semi-déception. A n'écouter qu'une fois épuisés les premiers albums de Cocteau Twins.
Ajoutons que contrairement aux albums de Cocteau Twins, il n'a pas fait l'objet d'une réédition remasterisée.
Bon   15/20







Recherche avancée
En ligne
409 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?