Tahiti 80

Fosbury

Fosbury

 Label :     Universal 
 Sortie :    lundi 11 avril 2005 
 Format :  Album / CD   

J'ai découvert Tahiti 80 au festival de Dour ... mais bon, dans la mesure où je me suis endormi (la chaleur aidant), j'ai eu quelques difficultés à profiter pleinement du concert ! "Qu'à cela ne tienne, me dis-je alors, dénichons leur album !". J'étais persuadé, à l'époque, d'avoir affaire à un tout jeune groupe fraîchement débarqué ... Les deux précédents albums du combo français ont vite fait de me remettre à niveau !

Bon, autant écouter Fosbury, le petit dernier, peut-être y reconnaîtrais-je une ou deux chansons que j'aurais entre-entendue au festival. Je le place dans mon lecteur CD (qui vieillit, le pauvre) et c'est parti. L'album commence par "Big Day", morceau sympa, qui se laisse écouter, un peu funky, et, ô joie, je le reconnais, me voilà donc ravi !

Viens ensuite "Changes". Là, la voix un peu 'Justin Timberlakesque' (terme que je compte déposer prochainement !) du chanteur me fait quelque peu tiquer. Mais bon, étant relativement "open-minded", je ne m'en formalise pas et continue mon périple musical. Arrive alors "Here Comes", que je sentais un peu venir (Vous remarquerez la subtilité du jeu de mots!). Pas mal non plus, ça reste dans la lignée des deux premiers morceaux et les "ho ho ho" et autres "yeah, yeah" à la fin de la chanson me restent en tête.
J'écoute ensuite le reste de l'album d'une seule traite, et rien ne me marque vraiment. Certes, ce n'est pas mauvais, il n'empêche que les morceaux s'enchaînent et, sans grande surprise, se ressemblent assez ! Le duo avec Linda Lewis, bien qu'intéressant (je connaissais pas la chanteuse auparavant et sa voix m'a séduite sur ce titre) ne se distinguent pas non plus, selon moi, du reste de l'album.

Au final, bien que je ne me sois pas endormi cette fois, je n'ai pu m'empêcher de ressortir quelque peu déçu de cette seconde approche avec le groupe, et pour tout dire, j'avais la désagréable impression de m'être fermement ennuyé! L'album ne m'a donc pas spécialement marqué, tout comme il n'a pas spécialement marqué l'année 2005, alors bon, peut-être qu'en le réécoutant plus attentivement ... Qui sait ?!


Passable   11/20
par Mojo Pin


 Moyenne 10.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 04 mars 2006 à 19 h 16

Moi à part Eiffel, Noir Désir et Air, les groupes français m'ennuient. Enfin d'habitude quoi. C'est un samedi après midi, et je tombe sur Tahiti 80 à la TV. Ils jouent "Changes" titre de leur nouvel album en acoustique. C'est frais, c'est funky tout en restant pas trop commercial. Je me dirige donc presque malgré moi vers mon PC pour y acheter le CD en ligne. Quelle erreur n'avais-je pas commise à cet instant précis ! Pauvre niais que je suis dans toute sa splendide et confondante crasse, je le savais pourtant qu'il faut toujours écouter un CD INTEGRALEMENT avant de passer le cap de l'achat ! Mais non, moi bel idiot, je me fends d'une vingtaine d'euros pour acquérir ce que je croyais être la perle rare de la pop française ! Un groupe qui fait chaud au coeur quoi, qui ne se confond pas dans un intellectualisme de bas étage, sans opinion politique sans discours réchauffés sur les pingouins de l'arctique .
Je pose donc du bout de mes doigts moites le CD dans ma chaîne en prenant bien garde de ne pas le rayer (il est neuf quoi merde !). Lecture.
Grand silence. Impressions: Quelle horreur ! Il ne s'agit pas ici de pop, ni même de rock ou de funk Jackson Five et consorts, mais de R'n'B ! Et pas des moindres, celui à la guimauve goût flamby dont je croyais Mariah Carey seule détentrice des droits d'exploitations ! Non ça ne peut pas être possible ! Deuxième écoute. Troisième écoute. Quatri... NON ! Il faut me rendre à l'évidence: L'album est chiant.
Il y a pourtant de bonnes chansons: "Big Day" glisse tout seul comme "Changes", "Matter Of Time", "Something About You Girl" (LA chanson de l'album !). Quant au reste... Il m'arrive en écoutant le CD de passer certaines chansons rien qu'en entendant les premières notes alors que je n'ai dû les écouter qu'une fois en entier, tant elles paraissent sans surprises ! Les leçons de Pharell Williams n'ont pas l'air d'avoir été retenues sur ce point. Passons au DVD (oui il a fallu que je me paye l'édition collector comme si je n'avais pas déjà assez envie de rejoindre les dix-sept euros jetés par la fenêtre) il nous montre les moyens mis en oeuvre par la sympathique bande de Rouen pour nous enchanter. Et c'est qu'ils y ont mis du coeur les bougres ! Multipliant les collaborations (c'est qui la fille qui chante ?), cherchant de nouvelles orchestrations, se remettant sans cesse en question pour trouver la perle pop ou le petit son qui tue super unique et étrange (vous savez celui qui vous reste dans la tête indécrotablement toute la journée dans le métro !) à rendre Snoop Dogg vert de jalousie.
Quel dommage ! Au final, l'album est singulièrement raté, trop long, trop mou, trop pleurnichard, trop de gimmicks énervants et récurrents dans le style (les 'hohoho', pardonne mais n'oublie jamais !). Pas ou peu d'innovations.
N'est pas NERD qui veut.

A la mémoire de mes vingt euros.
Pas terrible   9/20







Recherche avancée
En ligne
199 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :