Sleeppers

Interaction

Interaction

 Label :     BMG 
 Sortie :    mardi 23 septembre 2003 
 Format :  Album / CD   

Impressionnant ! Les gars de Bordeaux hissent leur son à un niveau encore plus élevé que sur Cut Off.

Certes, le mur de gratte, marque déposée du groupe, plombe toujours les morceaux écoutés, mais cette fois, la mélodie se fait plus évidente et donne une ampleur plus importante encore aux compos.
C'est le cas notamment de "O.N.E", qui succède à deux standards noise, "Past Life (Part II)" et "Plasma Effect", et de "Learn To Refuse", qui côtoient d'autres titres fulgurants comme "Evil Minded" ou "8 Inches", autre morceau privilégiant les mélodies, ou encore "Surprise ! Surprise !".
Si on y ajoute les titres teintés de dub magistralement interprétés par la troupe, on obtient un album encore meilleur que le précédent.
Presque aussi bon qu'en live, c'est dire ...


Parfait   17/20
par Thurstonwill


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 03 janvier 2006 à 16 h 32

Revoilà les bordelais noise-core de Sleeppers, pour notre plus grand plaisir !
Ce combo a vraiment une force : leur son ! Et quel son, mon Dieu, mais quel son...
L'impression de puissance qui se dégage d'Interaction est prodigieusement jouissive.
L'album s'ouvre sur "Past Life (Part II)" : "Is anybody alright, orders yet !" Et BIM !! Un des riffs les plus puissants que j'ai jamais entendu me prend à la gorge. Et quel riff !
On reconnaît de suite Sleeppers : une voix acérée, juste, chaude et peu agressive sur un socle basse / batterie solide et recherché - le nouveau guitariste chanteur arrivé sur "Cut Off" a donné cette nouvelle dimension plus lourde à ce groupe qui était initialement très ancré noise.
Après un "Plasma Effect" en demie teinte, "O.N.E." est un des deux titres qui se démarquent de l'album par leur orientation atmosphérique, sur un versant plutôt Deftonien - titre qui est d'ailleurs composé et chanté par le second guitariste. Extraordinaire !
Toujours sur ce même rythme effréné vient "Evil Minded" et sa rythmique incontournable, "Le Bloc" qui nous transpose à 20 000 années lumière de là tant les ambiances sont raffinées et les dissonances recherchées (n'oublions pas qu'il s'agit de noise quand même).
Le second morceau à part dans cet album est "Learn To Refuse", ses ambiances oppressantes et son refrain qui vous trottent dans l'esprit pendant de longues heures après son écoute... Avec "Eight Inches" ils prennent une orientation plus décalée, avec des mélodies et des arrangements de voix assez surprenants... Une reprise, "Surprise ! Surprise!" et ses deux riffs assez particuliers, nous amènent droit sur "Mâdhârât / Nation", et son incroyable syncope à 1 minute 40 ! Ce titre est en partie interprété par une chanteuse à la voix très chaude, ce qui termine cet album sur une note ma foi plutôt sensuelle.

Un très grand album qui déroute pas mal et qui défoule bien, leur talent résidant dans le mélange de subtilité et puissance, qui donne 45 grandes minutes d'écoute ! Sensationnel !
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
153 invités et 2 membres
Zarathoustra
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques