Idlewild

Warning / Promises

Warning / Promises

 Label :     EMI 
 Sortie :    lundi 04 avril 2005 
 Format :  Album / CD   

Warnings / Promises avait la lourde tache de succéder au très intéressant et prometteur The Remote Part. Le son s'éloigne du punk pour tourner vers de la pop bien léchée. Plusieurs singles bien foutus sont des hits en puissance: "Love Steals Us From Loneliness" par exemple, sans pour autant signifier chanson formatée. Difficile aussi de rester insensible quand le rythme freine voire vire dans l'acoustique: "Not Just Sometimes But Always".
Malgré des influences évidentes, l'ensemble est plaisant, certainement pas intemporel mais correspond à ce qu'on souhaitait en ce début d'année.
Entre punk, rock un peu maladroit,et pop mélancolique on sent pointer un style qui leur serait propre. Finalement c'est la suite logique du précédent album:beaucoup moins inégal, mais malheureseument moins de très bon titre.
Il devrait plaire au amateurs des Smiths par exemple, la ressemblance est par moment assez frappante.

Un groupe bardé de talent, qui évolue. Le prochain coup c'est le chef-d'oeuvre ?


Sympa   14/20
par Mozz


 Moyenne 15.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 12 janvier 2006 à 01 h 03

Après le magnifique The Remote Part, Idlewild se devait de placer la barre encore plus haut, et bien dure était la tâche. Mais les écossais n'ont pas chaumé en deux ans, et reviennent avec ce très abouti Warnings / Promises.
L'ensemble est d'une parfaite homogénéité, une harmonie totale qui manquait peut-être dans les derniers opus. Tout coule facilement, tout les titres sont à la même hauteur, et si on ne se souvient pas vraiment d'un en particulier, une fois l'album écouté, on se souvient surtout de cette cohésion générale, douce et agréable.
Les guitares acoustiques sont de sortie dans cet album, et hors mis la chanson titre "Warnings / Promises" aucun titre n'est orienté rock. Et ce n'est pas plus mal, on avait déjà adoré les titres les plus doux du précédent album, on les savoure tout autant ici. "Welcome Home", "I Understand It", sont autant de ballades généreuses et touchantes, de celles qui commencent en chuchotant et qui s'achèvent trop vite, dans une explosion d'intensité.
Et que dire de "The Space Between All Things" ou de "Blame It On The Obvious Ways", sinon qu'Idlewild vous entraîne dans sa fable, que la voix de Roody Woomble sonne toujours aussi juste, et qu'elle vous fera chanter à tue-tête les refrains enlevés de ces titres.
L'album s'achève en beauté, avec deux ballades bouleversantes, "Disconnected" et "Goodnight", décidemment il est impossible de résister à cet album, qui ne ressemble en rien à aucun autre. Idlewild s'est forgé sa propre identité et son propre caractère, et ce groupe est parti pour torturer les coeurs sensibles en faisant danser les corps.
Reste encore à trouver la recette magique pour passer du stade de très bon groupe à celui d'indispensable.
Warnings / Promises ne réussira pas à faire oublier The Remote Part, mais il inscrit Idlewild dans la durée, prouvant s'il en était encore besoin que ces Ecossais-là ont du talent, du vrai, et que sans faire de vagues inutiles, leur musique subtile et sensible se répand dans l'atmosphère.
Que Monsieur Kapranos et les siens prennent exemple.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
134 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?