Esmerine

Aurora

Aurora

 Label :     Madrona 
 Sortie :    mardi 31 mai 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Une ligne de violoncelle s'élève dans le silence et se répète en boucle, au fur et à mesure que se déroule lentement une spirale de sons explosant finalement dans un raffut maîtrisé ...
Ces "Quelques Mots Pleins d'Ombre" font mal et s' installent dans le disque, avant un long post-folk invitant à lui des sons divers et variés (métallophones, guitares, rototom shells, clochettes, marimba en plus du cello de Beckie Foon et du piano de Bruce Cawdron, tous deux répertoriés et appréciés parmi les suiveurs des sorties de Constellation dont Esmerine est un des [nombreux] projets parallèles ...) ; tout cela se déroule au cours d'un voyage intérieur, éclairé par cette diversité sonique..
A écouter au calme pour se délecter des petites choses de la vie, et se réjouir du rire de l'ange clôturant ce disque porteur d'une beauté insaisissable : celle de tous les jours.


Exceptionnel ! !   19/20
par Takichan


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
381 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused