Mclusky

My Pain And Sadness Is More Sad And Painful Than Yours

My Pain And Sadness Is More Sad And Painful Than Yours

 Label :     Fuzzbox 
 Sortie :    lundi 13 novembre 2000 
 Format :  Album / CD   

Ce disque est à la hauteur des espoirs que laissent présager son titre : débile et immature. Un rock qui part dans tout les sens, non pas d'écorchés vifs, mais plutôt de disjonctés ayant gagné un ticket pour l'asile. La voix de Falkus n'arrangeant rien, du ton de son chant à ses préstations guturales. Ne parlons pas des paroles, ni des titres des morceaux, ça serait tirer sur une ambulance ...

On aurat souvent reproché l'influence visible des Pixies au trio, ce premier album ne tranche pas en sa faveur. Les deux premiers titres, aussi bons soient-ils, hébergent un choeur 'à la Kim Deal' des plus évident. "Whiteliberalonwhiteliberalaction" ressemble à du Pixies, avec ses harmoniques de guitare qu'on retrouve tout le long du disque. "(Sometimes) I Have To Concentrate" rend hommage au minimalisme de leurs parrains. "Medium Is The Message" est carrément de l'auto-dénonciation.
S'y ajoutent tout de même des titres plus persos : du rock'n'roll que l'on retrouverat difficilement chez eux ("She Come In Pieces" et "You Are My Sun" en perles de l'album), de la power-pop à la Tripping Daisy ("When They Come To Tell Me No"), ou des structures ultra-simplistes ("Rice Is Nice", sur une minute). Le groupe est bien loin de la qualité de ses futurs productions, mais dévoile quelques pistes de sa prometteuse direction ("World Cup Drumming").

Rien d'accablant malgré le manque de personnalité du disque, le groupe va vite mûrir, mais on prend un vicieux plaisir à écouter leurs singeries.

Complétement con.


Passable   11/20
par X_YoB


  Album disponible en Import.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
291 invités et 1 membre :
Myfriendgoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :