Codeine

The White Birch

The White Birch

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    mardi 22 mars 1994 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Cet album ressemble à une marche funéraire : une sorte de longue et lente procession vers le désespoir absolu.

Les lignes de guitares ont du mal à sortir une continuité mélodique, se contentant de poser des bruits de tonnerre sourds, imposant une ambiance trainante et malsaine.
La section rythmique, impressionnante de puissance, apparaît comme un boulet que le chanteur tirerait derrière lui. Sa voix reste morne, détachée, insensible jusqu'au bout, même si l'intensité des compositions virent au noir et parfois à la rage la plus brute.
Les tempos sont retenus, freinés jusqu'à s'étirer comme du plastique fondu. On se remet très difficilement de ce vertige.
The White Burch est le reflet de ses concepteurs : imposant, lent, morne, mais d'une beauté saisissante ; il présente au monde sa face cachée, la plus obscure mais aussi la plus pessimiste. En effet, pas l'ombre d'un sursaut ici, juste le triste constat que rien ne va plus.

Une oeuvre d'une placidité traumatisante ...


Parfait   17/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
259 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused