The Dears

No Cities Left

No Cities Left

 Label :     Bella Union 
 Sortie :    lundi 11 octobre 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The Dears nous propose ici une pop dense et élégante toute en clair-obscur.

Sans être vraiment révolutionnaire, No Cties Left nous emmène dans un voyage en solitaire vers des contrées sombres et désabusées ("Who Are You, Defenders Of The Universe ?" ; "The Death Of All The Romance"), oniriques et vaporeuses ("Don't Loose The Faith"), mélancoliques ("We Can Have It") ou plus épiques ("Lost In The Plot"), mais toujours avec style et élégance. On ne peut d'ailleurs pas s'empêcher sur ce dernier titre de penser aux Smiths.

C'est un disque intime, cependant les arrangements sont assez élaborés et certains morceaux ("Postcard From Purgatory" et "No Cities Left" ) sont assez complexes et s'étalent sur de longues plages, sans jamais lasser. On ressent également une vraie puissance contenue derrière cette atmosphère à la fois douce, dense et subtile, et ce, dès la première écoute de l'album.

Je ne connaissais pas The Dears et je dois avouer qu'il s'agit pour moi d'un vrai coup de cœur.


Excellent !   18/20
par SUPERCOINCOIN


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
90 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard