Oceansize

Music For Nurses

Music For Nurses

 Label :     Beggars Banquet 
 Sortie :    lundi 11 octobre 2004 
 Format :  Mini Album / CD   

Oceansize, via cet EP 5 titres qui annonce très probablement un nouvel album d'ici peu, sera parvenu à enfoncer le clou... 5 morceaux qui confirment en effet cette capacité incroyable que possède le groupe à conjuguer à la perfection les divers éléments qui composent sa musique. Chaque titre est un puzzle admirable de cohérence tant cela foisonne de détails, tant la richesse est effective, pour ne finalement former qu'un tout merveilleusement équilibré duquel on ne décroche jamais.
Le quintet fait preuve d'une force de frappe destructrice, démontrant que l'on peut encore faire du bruit avec une intelligence rare, mais il sait aussi se faire délicieusement planant. C'est même en partie de cette dualité qu'il tire son intérêt.
Le gros son, appuyé par une section rythmique d'une virtuosité et d'une puissance effarante, peut d'une seconde à l'autre se voir être relayé par un arpège étourdissant de beauté, dont les mélodies divines finissent d'achever le travail pour nous toucher en plein coeur. Les vocalises peuvent également passer du hurlement primal à la complainte lancinante en un éclair. De l'un à l'autre de ces extrêmes, les niveaux sont nombreux dans la musique d'Oceansize, mais jamais les transitions ne semblent maladroites ou grossières. Elles frappent au contraire par leur justesse.
L'auditeur est KO, intensivement tiraillé entre tout ce que suscite la musique du groupe, véritable vivier d'inspirations variées. Exaltant, enivrant, électrisant mais également poignant, Oceansize s'affirme donc comme un groupe définitivement passionnant, à suivre à tout prix.


Excellent !   18/20
par Yoan


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 01 mai 2005 à 23 h 28

L'un des groupes qui m'a le plus mis sur le cul ces dernières années, est de retour avec cet EP, avant un album qui ne devrait pas tarder.

Tout d'abord, bonne surprise, le groupe nous gâte, il n'y a que de l'inédit sur cet EP, pas de mauvais remixes ou de morceaux lives ; 5 titres enregistrés exprès, pas de fonds de tiroir pour faire patienter.
Coté musique, le groupe reprend là où "Effloresce", son précédent album, était resté : à savoir une musique qui prend aux tripes sans jamais tomber dans la facilité, une sorte de rencontre entre Tool et des groupes plus noisy.
"One Out Of None" qui débute cet EP, en est le plus parfait exemple, avec ses changements de rythmes et son chant tantôt mélodique, tantôt crié (coucou Mike Patton). "Paper Champion" le deuxième titre, commence tout en douceur pour culminer en apothéose sonore et redescendre tout doucement sur "Drag the 'nal", sorte d'interlude qui se prolonge sur le 4ème titre, "Dead Dogs An' All Sorts", à l'ambiance planante et jazzy, anéantie par un mur de guitares qui arrive progressivement pour finir en orgie métallique. "As The Smoke Clears" qui clôt cet EP, reste dans l'esprit du groupe tout le long de ses 7 minutes, toujours aussi magiques.

Merci à Oceansize pour cette sublime mise en bouche ; mais je veux un nouvel album vite !
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
255 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?