The (International) Noise Conspiracy

Armed Love

Armed Love

 Label :     Burning Heart 
 Sortie :    lundi 12 juillet 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Trois ans d'absence auront été nécessaires au combo suédois pour accoucher du successeur de A New Morning, Changing Weather. Trois ans à se demander de quelle manière ils parviendraient à poursuivre l'aventure si bien démarrée quelques années auparavant. Voici donc la réponse: elle s'appelle Armed Love et se présente ornée de rouge et de noir du plus bel effet.

Manifestement, les choses ont changé: l'inspiration, le son, la fougue, la pertinence... Oui, il faut bien l'avouer, ce nouvel album est totalement raté. Armed Love débute avec "A Small Demand", et d'ores et déjà, le son apparaît extrêmement pauvre et sans relief. Le clavier, peut-être légèrement mis plus en avant par rapport aux précédentes productions du groupe, possède un son particulier qui frôle le ridicule. En revanche, les cuivres, qui profitent d'un break pour s'imposer, eux ne le frôlent pas (le ridicule), mais s'encastrent bel et bien dans ce mur fait de grotesque et d'inélégance; alors qu'ils occupaient une place importante et déterminante dans A New Morning, Changing Weather. De plus, avec cette production qui se veut plus "heavy", les guitares ne passionnent plus... Dommage pour un guitariste de la trempe de Lars Strömberg, au jeu à la Pete Townsend.
Il faut bien l'avouer, ça me fait mal de voir The (International) Noise Conspiracy s'empêtrer dans des compositions dont le niveau d'intérêt est quasiment nul et dont les progressions sont (beaucoup trop) convenues. Chez un groupe, il n'y a sans doute rien de pire que de devenir la pâle copie de soi-même...
Si leurs préoccupations politiques n'ont à priori pas changer ("Let's Make History" ou "Communist Moon"), l'implication et/ou l'inspiration semblent leur faire défaut. The (International) Noise Conspiracy ne réussit plus à surprendre. Preuve en est: la dynamique des morceaux qui s'avère monstrueusement plate et qui ne démontre pas la moindre once d'étincelle prête à mettre le feu à cette poudrière qu'était ce groupe (autrefois génial). Le comble de tout est ce manque apparent d'inspiration. Exemple ce "Black Mask", premier single de l'album, qui reprend bizarrement dans un break le gimmick de... "The Black Mask", présent sur The First Conspiracy.

Bref, ce nouvel album se présente bien terne et sans éclat, mais parvient néanmoins à briller par l'ennui profond qu'il suscite. La déception est donc à l'image des deux précédents opus: énorme !


A éviter   6/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 9.75/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 22 juillet 2004 à 02 h 47

S'il y a bien un album qui va poser problème, c'est bien celui-là. Car oui, apres une seule écoute, une question: Fumisterie ? Génie artistique ? Blague de 2004 ? Album parfait ?

A dire vrai, apres une écoute, j'aurais amplement voté pour la première ou troisième proposition, tant le son changeait par rapport aux trois autres albums. La production de Rick est (trop ?) imposante. Il rajoute des claviers, raffraichit le son, le rend plus "facile" à accepter. Et apres un son brut de décoffrage, punk, on passe à un son beaucoup plus lisse.

Alors finalement ? Hé bien, après des dizaines et des dizaines d'écoutes, une seule evidence: cet album est une petite bombe de bonheur pour les n'oreilles, un régal. Ca fait des mois qu'un album aussi jouissif n'était pas tombé dans les tympans de l'auteur de ces lignes.

Que ce soit via "This Landslide" (tube de l'album), via "Communist Moon" ou "Black Mask"(premier single), tout est parfait. Une seule envie: sauter dans tous les sens, hurler les paroles, mimer le bassiste, singer le guitariste.

Bien sur, Armed Love est loin d'etre l'album de l'année. Mais il a ce petit quelque chose, ce je-ne-sais-quoi d'addictif. Ils veulent donner du plaisir à leur auditoire et y arrivent merveilleusement bien. Et c'est bien cela le principal. Non ?
Très bon   16/20



Posté le 17 juillet 2004 à 19 h 17

"The Dream Is Over"... Titre du 4ème morceau et aussi mon avis sur cet album.
J'avais lu ta critique et je m' étais dit impossible, car ils m'avaient démontré dans leurs trois albums et lors de deux lives, leur talent ,leur fougue et leur énergie. Et là, on croirait un autre groupe ; car au delà de la production qui laisse à désirer [merci Rick Rubin), l'inspiration du groupe semble trés pauvre et aucun morceau ne sort du lot ... "O bailan todos o no bailan nadie..." Avec cet opus, ça va être dur de trouver du monde pour danser...
Espérons qu'ils sauront rebondir avec leur prochain opus, et nous faire bondir à nouveau sur scène !
Insipide   7/20



Posté le 29 décembre 2004 à 18 h 08

J'ai découvert The International (Noise) Conspiracy avec cet album. Et à la première écoute, je l'avais trouvé plutôt sympa.
Et après j'ai découvert les albums précédents du groupe, et je constate aujourd'hui qu'il n'y a plus que ces derniers que je prend plaisir à écouter. Et que le petit dernier de TI(N)C est passé aux oubliettes. Alors pourquoi ?
Sûrement parce que le dernier album manque franchement de spontanéité et de sincérité, et fait bien pâle figure à coté des autres productions du groupe. La production de Rick Rubin n'est sûrement pas étrangère à cela, mais ce n'est sûrement pas la seule responsable à cet album franchement moyen.

Et quand on sait que T(I)NC a été fondé sur les cendres de Refused, on se dit qu'ils ont un potentiel énorme que cet album laisse à peine percevoir... Dommage!
Moyen   10/20







Recherche avancée
En ligne
231 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?