Brisa Roché

Freeze Where U R (with Fred Fortuny)

Freeze Where U R (with Fred Fortuny)

 Label :     December Square-Black Ash 
 Sortie :    vendredi 05 février 2021 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Après un premier titre, "Random Rules" en avril 2020 suivi par "Last Song", sorti l'été dernier, cet album devait arriver à l'automne. C'est finalement en ce début février qu'a lieu l'éclosion de Freeze Where U R.
Autant Brisa Roché est une musicienne et chanteuse qui attire la lumière, autant Fred Fortuny est lui un homme de l'ombre. Pourtant cela fait longtemps qu'on l'entend dans différents backing band, notamment et déjà avec Brisa Roché sur ses premiers disques, puis avec d'autres figures de la pop française.
Mais ici, pour ce Freeze Where U R, c'est bien une entière collaboration qui a lieu. Douze titres composés par le duo et chantés par Brisa Roché.

Les premiers coups de batteries de "Last Song" ouvre l'album, tout de suite on se sent chaleureusement accueilli. La musique est riche sans être complexe, le chant est grâcieux, et comme sur son précédent album, le trop confidentiel Low Fidelity, Brisa Roché assure elle-même brillamment les choeurs. Elle multiplie les pistes de voix au point que par moments on a l'impression d'entendre trois ou quatre chanteuses différentes. On retrouve cette même sensation sur le redoutable dernier single "Don't Want A Man".

Le morceau qui nomme l'album, "Freeze Where U R", balance une electro qui curieusement ma rappelle "Isolation" de Joy Division, ce mélange faussement maladroit et dansant de claviers et de rythmes martelés.
"I Yove Lou", gamin je tournais le bouton sur un vieux poste de radio pour entendre des sons et des voix d'ailleurs, ici ils sont mêlés à des bruits électroniques, et à la voix de Brisa Roché mixée en arrière par rapport au reste. C'est le titre qui mérite le plus d'attention. La construction d'"I Yove Lou" est différente de tout le reste du disque, on change de monde en l'écoutant. Les titres qui le précèdent sont un chemin vers ce morceau qui est une évasion.
Dans cette même veine électronique, sur "The Pattern" le chant est dilué dans une pâte sonore en suspens. C'est a priori le seul titre où l'on entend subrepticement la voix de Fred Fortuny.
Ces morceaux sont vraiment ceux que je préfère, là où la musique est la plus recherchée, malaxée, triturée pour arriver à un résultat d'une grande ampleur.

"Tempted Tune" et "Blue Light", un piano, une voix, de vieux jazz typiques de ce que Brisa Roché chantait (et chante encore de temps en temps) au tout début de sa carrière, son côté Billie Holiday et délicieusement rétro. Bien que tout le disque soit en anglais, sur "Tempted Tune", Brisa Roché nous rappelle discrètement qu'elle chante très bien en français, ce qu'elle a fait quelquefois sur ses albums précédents.

D'autres titres comme "Woman With A Star" et "You Were Mine" sont proches de leur collaboration sur l'album Takes de Brisa Roché sorti en 2010, c'est bien bâti, efficace et intéressant mais pas autant que le reste.

C'est un album lumineux que nous envoie le duo Roché-Fortuny, la production est comme je l'aime, brillante avec quelques petites choses bancales qui la rende vivante, lui donne chair. Brisa Roché y exerce tous ses talents de chanteuse, parfois proche de Joni Mitchell et de son Ladies Of The Canyon, ou de Karen Dalton et de son œuvre éphémère, d'autres fois elle verse complètement dans les pionnières du blues ou du jazz telles Bessie Smith ou Sarah Vaughan.

Freeze Where U R se clôt sur "Quite Clean", un léger piano sur lequel se déploie et s'envole la voix de Brisa Roché, qui laisse paraître une autre facette de sa palette vocale. C'est doux, limpide et magnifique.


Très bon   16/20
par NicoTag


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
317 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :