Foxygen

Seeing Other People

Seeing Other People

 Label :     Jagjaguwar 
 Sortie :    vendredi 26 avril 2019 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio  Numérique   

Hang sortait en 2017, et faisait sa petite révolution dans le monde de Foxygen. Comme souvent, certains n'ont pas apprécié le virage pris par le groupe, ils auraient sans doute préféré un ersatz des débuts, qu'ils répètent la recette avec d'infime changement, pour pouvoir dire qu'au final, c'est toujours pareil.

Sam & John s'en moquent, et ils avancent, toujours soutenu par Jagjaguwar depuis 2013. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils avancent dans la bonne direction.

Seeing Other People est un album intime, voire intimiste. La plupart des titres sont joués seulement par Jonathan Rado et Sam France, avec quelques batteurs qui tournent. Seule la piste finale, la bien nommée "The Conclusion" se transforme en collectif pour un superbe moment à grand renfort de Clavinet, ce superbe clavier aux sonorités tellement particulières. Mais je vous commence par la fin, alors que dès l'entame, cet album a de quoi déconcerter. Alors qu'on entend quelques rythmes sortis d'une boite, une ligne de basse à première vue artificielle, on se dit qu'ils ont succombé aux sirènes des 80's, et que l'album va être un grand moment de retrowave. J'en vois déjà défaillir, surtout s'ils tentent "Mona", avec sa sublime mais néanmoins imparable ligne de basse. Un certain spleen se dégage déjà des quelques minutes passées avec le duo, et cette impression ne va pas s'arrêter là.

Reprenant la veste de crooner désabusé échappé d'un cabaret, Sam excelle en poseur maniéré, mettant en lumière les talents d'arrangeurs du duo, accumulant les curiosités sonores, notamment sur "Face The Facts", ou sur "Livin' A Lie", le premier single qui clôt la première face.
C'est la grande force de Foxygen. En plus d'avoir des titres plus accrocheurs les uns que les autres mélodiquement parlant, ils arrivent à les emballer dans des papiers du plus bel effet, sans que le tout paraisse surfait, ou cache misère, ou ce que vous voulez. Toute la face B est dans la continuité de ce spleen musical, avec ses nombreux de grâce, cette rythmique imparable, qui semble mener tout droit à "The Conclusion", riche en cowbells & en tambourinades.

Deux ans après Hang, Foxygen nous ressort le grand jeu, pas le grand chamboulement mais quand même, sortir un album tellement hors du temps, encore une fois tellement abouti, qu'il invite à une orchestration démente en live, afin de vraiment donner corps à ces titres.

Ce disque est malin, avec le barrage 80's des premières pistes, il prend ensuite son envol pour les plus téméraires d'entre nous.


Très bon   16/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
193 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead