Sleaford Mods

English Tapas

English Tapas

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    vendredi 03 mars 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

La grande porte est ouverte, Sleaford Mods balance English Tapas à la face du monde. Les gars sont désormais signés chez Rough Trade Records, est-ce que ça implique qu'ils ont changé ? Concernant l'attitude, pas vraiment, pour ce qui est de leur son, là c'est oui. Ce n'est pas le virage à 90 ou 180°, faut pas déconner non plus, les gars sont toujours intègres et fidèles à leur idée de départ, ça évolue logiquement on va dire. Ils ont accès à un studio plus performant donc à un meilleur mixage, après le reste c'est sûrement leurs propres choix artistiques. Le meilleur ? Le changement dans le Sprechgesang, avec une tendance à aller plus vers le chant que le parlé et putain qu'il le fait bien le Jason ! Plus à l'aise, ça permet de lui ouvrir plusieurs possibilités, d'avoir un panel plus large pour sa diction particulière (et son accent toujours aussi prononcé). Sans ce changement, pas de voix douce (putain une voix douce) dans "Army Nights", pas de "Messy Anywhere", pas de refrains entêtants pour "Time Sands" et "Drayton Manored" et "I Feel So Wrong" n'aurait rien d'un classique. L'évolution de Jason Williamson est intéressante à suivre, le gars déjà bien débridé, continue à se mettre à l'épreuve, à prendre des risques et ce n'est en rien ridicule, le mec se découvre chanteur... A sa manière, mais c'est un chanteur quand même. De plus, il prend plus le choix d'émettre ses idées sans donner l'impression qu'il se jette sans cesse sur son auditoire – recul, mise en perspective, réflexions mûries, l'âge aidant sûrement, la famille l'ayant rappelé à l'ordre, le gars use mieux de ses capacités, il en est conscient, à lui de faire de son mieux pour avoir plus de chances de faire de la passation. Je ne dis pas qu'il devient un bisounours attention ! Le gars est toujours aussi conscient de toute la merde qui nous entoure jour après jour, encore plus pour les Anglais qui ne voulaient pas du Brexit et qui doivent maintenant faire avec... Comme dirait JCVD le gaillard est "aware" et a toujours son côté Punk avec lui ("Carlton Touts").

Le point faible du disque (à part la pochette bien merdique) et peut-être de leur nouveau son (on verra si le prochain disque aura cette même patte) c'est le choix des sons de batteries, Andrew a un peu trop pioché vers le côté électro de sa boîte à rythmes... Ca enlève de l'ampleur au spectre musical, ça ne tape pas assez, ça manque un peu d'impact – heureusement rattrapé par la basse toujours aussi présente – et "B.H.S." en est le meilleur exemple, ce titre est vide... les coups font souvent trop secs ; c'est sûrement là que le groupe perd un peu de sa magie.

English Tapas est moins agressif musicalement que ses aînés, mais apporte une certaine évolution intéressante qui mérite d'être plus développée à l'avenir. Par contre, redonnez s'il vous plaît du corps à cette batterie !


Très bon   16/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
232 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?