Pipe-eye

Laugh About Life

Laugh About Life

 Label :     Flightless 
 Sortie :    vendredi 21 avril 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Il était assez sympatoche cet EP de 2015 ! Allez, c'est parti pour le premier album maintenant ! Cook Craig a bien eu le temps de s'échauffer sur 123 albums si on combine tous ceux de King Gizzard & The Lizard Wizard et de The Murlocs... enfin à peu près, comme çà à la louche... bah il était temps qu'il s'exprime pleinement sous son pseudonyme Pipe-Eye et sur un long format ce coup-ci, pas si long que ça d'ailleurs vu qu'il dépasse à peine la demi-heure – de la consommation facile et rapide.

Regardez-le sur cette pochette simpliste de Laugh About Life, il n'a pas l'air heureux comme çà en couple avec sa Rickenbacker franchement ? C'est beau l'amour... par contre c'est moche de copier un jeune artiste Français ! Enfin, pas si moche que çà, c'est peut-être un honneur qu'un Australien faisant partie d'un groupe de plus en plus admiré s'inspire de la musique d'un artiste DIY Français. Oui oui, cher lecteur de XSilence, je vous le dis, Pipe-Eye a dû entendre notre Edam Edam national ! Je ne sais pas comment ni où, peut-être qu'il l'a vu en concert, peut-être que pendant une tournée européenne passant chez nous quelqu'un lui en a parlé, peut-être qu'il est tombé sur ses albums en fouinant sur internet, peut-être qu'il... noooon... il lirait XSilence lui aussi ? Un homme de goût ce Cook Craig !
Ça ne peut pas être un hasard ses petites chansons punky-rocky-lo-fi chantées d'une voix innocente et jouées avec tous ce qu'il lui passe sous la main : guitares, basse (miam), synthés, jouets et que sais-je encore... il n'y a que la batterie qui est jouée par Michael Cavanagh (King Gizzard...) et Montgomery Hartnett. La même énergie, la même sensibilité, la même intelligence pour les mélodies accrocheuses, trop de similarités pour penser que c'est un pur hasard ! Bon OK, il y a quand même une petite différence, il parle moins de sexe, non lui il préfère parler de ses ballades avec son chien ("Walk The Dog") et merde... il a vraiment créé la chanson ultime pour promener son chien, on s'y croirait. De la musique qui paraît toute simple et qui pourtant ne doit pas être évidente à faire, il faut vraiment suivre une philosophie du tout épuré sans que ça paraisse vide, c'est tout un challenge qu'il arrive à réaliser (mais Edam Edam lui a tout appris je vous dis).

Laugh About Life est tellement mignon qu'on peut tout lui pardonner... peut-être pas l'Acte IV moins inspiré, mais le reste est tellement délicieux qu'on se ressert plusieurs fois de suite.


Parfait   17/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
79 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?