Lou Barlow

Apocalypse Fetish

Apocalypse Fetish

 Label :     Joyful Noise 
 Sortie :    vendredi 28 octobre 2016 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Une fois n'est pas coutume, je vais faire court. Soit vous connaissez Lou Barlow et vous savez exactement à quoi vous en tenir, soit vous ne connaissez pas et c'est très étonnant si vous venez lire des chroniques sur un site de rock indé. Vous êtes sûr que vous ne vous êtes pas trompé? Vous veniez chercher des chroniques de RnB? Vous pensiez être sur un site porno?

Aucun problème si vous ne connaissez pas Lou, finalement, vous avez même plutôt de la chance : vous allez pouvoir découvrir son univers musical intimiste, chaleureux et mélancolique, vous avez un paquet de bons disques à découvrir et c'est toujours une bonne chose.

La question que tout ceux qui connaissent se posent : ce dernier EP vaut-il le coup en comparaison des autres? La réponse est oui. Pas de gros changement, certes, donc rien de révolutionnaire ici, mais simplement la preuve une nouvelle fois que Lou Barlow maitrise son sujet, sait pondre des chansons magnifiques et instantanément accrocheuses ("Aniversary Song" ou le morceau titre, par exemple) et qu'il a définitivement trouvé son son. Ce ukulele accordé si grave qu'il devient presque un hybride de guitare est bien le petit plus qui donne aux compositions une profondeur propre, avec des sonorités à la fois familières et originales. Compositions qui seraient ceci dit déjà géniales jouées sur une simple guitare folk.

Bref, et c'est encore plus flagrant à une époque où peu parmi les pelletés de songwriters soi-disant géniaux sortent vraiment du lot, Lou Barlow s'impose en toute simplicité comme l'un des plus grands artistes du rock indé (voire du rock tout court) et ses albums n'ont que le défaut d'être trop courts. Une bonne raison pour se les repasser en boucle.


Excellent !   18/20
par Blackcondorguy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
183 invités et 1 membre :
To7
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?