Lady & Bird

Paris [Eglise Américaine] - vendredi 30 janvier 2004

Deux artistes qui ont beaucoup fait parler d'eux pendant cette rentrée 2003 et une date unique dans une église... Ajoutez une fin de série d'exams de premier semestre et le besoin de changer d'air; et voilà que je m'organise ce petit voyage à Paris avec ce concert à la clef.

Keren Ann et Barði Jóhansson sont des artistes qui, certes ne révolutionnent pas la musique par leurs albums solo (un peu trop mielleux à mon goût), mais je ne cache pas que je me suis laissé enchanté par l'innocence de leur collaboration... Innocence, voilà ce que je recherche en entrant dans l'église sur le quai d'Orsay.

Chaque spectateur se sent un peu privilégié de pouvoir assister à cette unique représentation et tout le monde cherche à s'asseoir aux premiers rangs. Les instruments sont déjà là. Une harpe sur la droite, les guitares au centre près de deux sièges. Une chorale de jeunes filles prend place sur la gauche de la scène, les lumières s'éteignent et les deux artistes entrent en compagnie de l'harpiste.

Premier problème majeur: les artistes que nous sommes venus voir ne sont pas éclairés, ils joueront dans le noir toute la soirée et seule une lumière éclaire la chorale et la harpiste... Deuxième problème majeur: les artistes sont assis sur leurs chaises à hauteur du public, ce qui fait que dès le troisième rang, on ne peut pas voir Barði Jóhansson et Keren Ann à moins de contorsions visuelles entre les spectateurs devant nous !!! A la fin du premier titre, le public est consterné. Neuf dixième de la salle n'a accès visuellement aux artistes et aucun applaudissement ne vient après ce premier titre "Do What I Do". Les artistes se sentent un peu gênés et entament timidement un deuxième titre tiré de l'album. Le public réagit très timidement et très froidement à cette prestation. Et Barði demande s'il y a quelqu'un dans la salle pour inciter quelques applaudissements... En effet, les titres proposés sont très très proches, pour ne pas dire identiques, de leur album. Eteignez la lumière dans votre chambre, distordez vous le cou et appuyez sur play... vous aurez la même sensation que le public ce soir là - à 24 euros près.

Le set durera moins d'une heure, Lady & bird n'arrivant jamais à conquérir un public déçu. Un seul rappel - une chanson déjà jouée qui plus est - est assuré (et encore... est-ce vraiment assuré ?). Innocence, nous étions en fait à l'opposé. Nous voulions des gamins s'amusant, nous avons eu droit à deux artistes enfermés dans leur hype-attitude sans créativité et dans un monde (église américaine) complètement inapproprié.


Nul   3/20
par Ekkert_svar


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
747 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard