Sigh

Clisson [Hellfest, Terrorizer Tent] - vendredi 18 juin 2010

 Sigh
Je savais déjà, en allant voir Sigh au Hellfest, que ce ne serait pas pour y entendre la sainte mixture hard/heavy/black symphonico-électronico-psychédélique pour laquelle le groupe est connu, notamment via le fameux Imaginary Sonicscape. Les deux derniers albums, The Hangman's Hymn et Scenes From Hell, bien que très sympathiques, évoluent plus dans un mélange heavy/thrash/black symphonique bien plus bourrin et monomaniaque. Sans surprise, les titres joués durant la demi-heure qui était allouée aux Japonais (c'est vraiment court pour un groupe aussi cool, snif) étaient tous issus de ces disques, avec en prime une reprise du "Black Metal" de Venom (le groupe ayant également sorti un EP hommage au groupe de Newcastle). Bref, le problème n'était pas au niveau de la musique : les deux derniers albums sont très bons et j'ai réussi à reconnaître quelques morceaux excellents, entre chœurs grandiloquents et quelques ajouts folk très Europe de l'Est (la principale digression sighesque de Scenes From Hell). Première déception : les claviers étaient tous joués via un ordinateur. Un peu dommage quand on sait que Mirai Kawashima est un dieu sur cet instrument. Mais le leader du groupe était en tout cas bien présent et investi dans ses vocaux qu'il accompagnait de moult gestes épiques. Sa collègue Dr. Mikannibal était également bien là, dans son habituel bikini en cuir, portant aussi des fausses ailes d'ange et mettant occasionnellement le feu à une bible avant de faire couler de la cire de bougie sur son ventre. Deuxième et principale déception : le son était pourri. A moins d'être en dehors de la tente, il était bien difficile de percevoir grand-chose du magma sonore, en particulier les claviers et le chant qui sonnait comme un aboiement. Quant au saxophone de Dr. Mikannibal... Personne, je dis bien PERSONNE, ne l'a entendu (m'enfin pour ce qu'elle en a joué...). Bon, je sais que quand on va voir un groupe en concert, c'est justement plus pour le voir que pour l'écouter, mais là... D'autant que les Japonais ne nous ont pas servi une prestation scénique ahurissante, en dehors des facéties de Dr. Mikannibal et de l'air pompeux de Mirai (enfin, en une demi-heure aussi...). Bref, c'était sympa... mais fortement désappointant.


Moyen   10/20
par Jumbo


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
175 invités et 1 membre :
Judas
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :