The Veils

Paris [La Maroquinerie] - mercredi 29 avril 2009

Inutile de vous dire que j'attendais avec impatience le concert de The Veils à la Maroquinerie. Profitant d'une formation à Paris, j'ai prolongé mon séjour dans la capitale pour assister à la prestation du groupe de Finn Andrews dans l'une de mes deux salles parisiennes préférées.

The Veils a sorti en 2009 un troisième album intitulé Sun Gangs. Un album loin d'être mauvais mais qui pèche par un manque de cohérence. Surtout si on le compare à l'opus précédent à savoir Nux Vomica. J'étais donc impatient de voir comment Monsieur Andrews,
ce néo-zélandais exilé à Londres, allait s'en sortir.

Le bougre s'en est sorti à la perfection. Ou presque. Finn Andrews est accompagné sur la scène de La Maroq' par un guitariste, un batteur, une délicieuse bassiste et, sur de nombreux morceaux, par une autre chanteuse tout aussi délicieuse (voire même plus) que la bassiste (seul défaut : elle boit du pastis pendant le set et en plus le renverse sur la scène).

The Veils a parfaitement mélangé les deux albums : Nux Vomica et Sun Gangs. J'ai même eu droit à mes chansons préférées du dernier opus du groupe basé à Londres : "Sit Down By The Fire", magnifique chanson d'ouverture de l'album; "Scarecrow", chanson sublime à deux voix qui ne peut laisser insensible le mélomane; et "Larkspur", titre de 8 minutes tout aussi sublime. Pour l'album Nux Vomica, on a eu la chance d'avoir, entre autres "Calliope", "Jesus For The Jugullar", "Not Yet", "Pan" et en rappel "Nux Vomica" !

Que dire sur la prestation de Finn Andrews ? The Veils est un groupe de scène. Finn Andrews est venu avec ses tripes (il en a sans doute perdu pendant le concert). On a même eu peur pour lui à certains moments tellement il mettait du temps à récupérer entre les chansons soufflant comme un bœuf voire même s'asseyant sur la scène. Syndrome de la grippe aviaire ou maladie ? Difficile à dire quand on voit le groupe pour la première fois. En tout cas, Finn Andrews a été au bout de ses forces respectant (presque) à la lettre la setlist. Il en a même rajouté en interprétant en solo deux titres acoustiques (dont "Lavinia") du premier album de The Veils. Tout cela malgré un petit problème de logistique. Un lacet rebelle qui l'a obligé, dans un premier temps, à jouer avec une chaussure puis en chaussettes (trouée) imbibées sans nul doute de pastis à la fin.

The Veils est un groupe méconnu en France et qui mériterait d'être connu un peu plus. Surtout au vu de leur prestation parisienne ô combien réussie.


Excellent !   18/20
par Riigolax


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
268 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead