Frigo

Strasbourg [La Laiterie] - samedi 14 octobre 2006

 Frigo
Frigo, je voulais les voir en concert depuis déjà un bon moment. Découverts il y a quelques mois avec leur très bon album Funambul , ils m'avaient déjà fait une forte impression avec d'excellents morceaux et des collaborations intéressantes.

Arrivés à l'arrache devant La Laiterie, le vigile demande "Qui venez-vous voir ??" (parce qu'hier soir à La Laiterie il y avait plusieurs concerts et il ne fallait pas se tromper d'entrée)
Je m'entends encore lui hurler "Et bien Frigo bien sûr !!" .. Ce qui n'était une évidence que pour moi vu que la tête d'affiche de la soirée était Pere Ubu.
Au moment de pénétrer dans le hall, je devine déjà quelques accords, j'alpague alors une jeune femme pour savoir si ça fait longtemps que le set a commencé; apparemment non, ça débute à peine.
Peu de monde dans la salle, celle-ci se remplira vraiment pour Pere Ubu un peu plus tard dans la soirée.
Les trois membres de Frigo ont bien du courage, et font preuve d'une grande motivation pour proposer leur magnifique Cold Wave à un public quasiment glacial (hum hum je sais trop facile). On va dire que le public était simplement timide, applaudissant poliment : pas mal d'allemands étaient venus là pour Pere Ubu et semblaient quelque peu déconcertés par les longues plages de New Wave mélancoliques proposées par Frigo.

Il y a eu hier soir de bien beaux moments, j'ai particulièrement aimé les interprétations des extraits de Funambul ; à la limite j'ai presque regretté que tous les morceaux n'aient pas été joués tant j'apprécie cet album. Il y en a de si bons que j'aurais adoré entendre en live. Le groupe avait préféré débuter le début du set par des morceaux plus anciens de leur répertoire.
Il y eut des moments emprunts d'une forte mélancolie, d'autres un peu plus déjantés avec le fameux classique du groupe "Pop Corn Cinema" puis "Mentronic" et sa drôle de machine à déformer la voix.
Au fil du set le public s'est nettement réchauffé et beaucoup ont commencé à vibrer littéralement sur une version instrumentale de "Comportement Notice" (en espérant ne pas me tromper de titre) absolument démente, emportée : une interprétation éblouissante et enlevée de chacun des membres du groupe !
Le final fut excellent, messieurs encore Bravo !!

Et puis merci à Max B, le chanteur du groupe, pour son petit laïus sur le comportement visiblement désastreux de Pere Ubu la veille au Nouveau Casino. Celui ayant été particulièrement odieux avec le public, les musiciens, et techniciens. C'était bien d'en parler, il fallait oser le faire avant l'arrivée sur scène du phénomène.

Il y a des refroidissements qui font du bien et Frigo fait partie de ceux-là.


Très bon   16/20
par Sfar


  Crédit photo: Sfar


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
184 invités et 2 membres
Chaurionde
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?