Kim Gordon Quartet

Paris [Le Café De La Danse] - vendredi 23 mars 2001

Kim Gordon Quartet
C'est dans le cadre du festival Les femmes s'en mêlent que Kim Gordon, Dj Olive, Ikue Mori et Jim O'Rourke se produisent à Paris. Le groupe ouvre par un morceau impressionnant où, sur fond d'infra-basses lancées par les portables de O'Rourke et Mori, Kim Gordon joue une ligne de guitare et un chant tout droit sortis de Bad Moon Rising. La suite du concert est un enchaînement d'improvisation entre les scratches de DJ Olive et les sons des power-books. Kim Gordon y chante des textes extrait de l'album qui permettent de dire que "International Spy" ou "Orange Laptop" ont été joués ce soir. Puis, en milieu de concert, Kim Gordon appelle l'invité de la soirée, la reine des Kékés, madame Brigitte Fontaine. Le groupe renforcé par Areski Belkasem au tambour, un violoniste et un violoncelliste, va interpréter trois titres avec elle, dont "Demi-Clocharde" et "Conne". Ce fut un moment de pure magie où deux mondes se croisent et se transcendent mutuellement. Le quartet continua ensuite pour quelques titres avec Areski. Brigitte Fontaine revint chanter avec Kim "Kékéland" à cappella, avant que le Gordon Quartet ne clôture la soirée sur une dernière improvisation troublante où Kim Gordon lança des phrases extraites de "The End" des Doors ou "Don't Cry" de Guns n'Roses.


Parfait   17/20
par X_Elmo


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
197 invités et 2 membres
Myfriendgoo
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard