Capricorns

Clisson [Hellfest - Scène Hard 'N' Heavy] - samedi 24 juin 2006

Houlà ! Là, ça fait mal... Très mal ! Parce que Capricorns, ça envoie du lourd, du très lourd même. C'est avec la grâce pachydermique d'un bon vieux Panzer rutilant que le quatuor va bombarder le public de son sludge imposant, comme si le post-rock le plus noir et le plus funèbre s'était donné rendez-vous avec un post-hardcore ô combien sauvage et hargneux.

Ici il y a une vraie tension qui s'abat sur le public comme si quelque chose de grave et de terriblement intense était en train de se dérouler en notre présence, sous nos yeux. La musique de Capricorns en devient presque terrifiante. C'est avec leurs riffs bien gras et bien lourds que nos quatre amis soumettent le public à une véritable addiction, résultat de cette fureur déversée une telle force et un tel acharnement. Le rock de Capricorns est définitif, sauvage et intenable. Capable d'évoluer dans un climat entre violence et tension, le quatuor est impressionnant de facilité dans l'exercice de déployer toute sa puissance. Nul doute n'est permis quant au pouvoir obsédant et insidieux qui caractérise chacune de ces compositions radicales: il y a quelque chose de presque malsain dans ce sludge brutal ruisselant fièrement, mais tout cela se fait incroyablement addictif, à tel point qu'on en redemande insatiablement.

Une fois pénétré dans l'univers sombre et convulsif de Capricorns, il est bien difficile d'en ressortir indemne. Pourtant, nous étions nombreux à prendre un malin plaisir à frissonner au son des saturations heavy des quatres Anglais...Monumental !


Exceptionnel ! !   19/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
98 invités et 1 membre :
BloodInMyEyes
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?