Ciné & Télé
Fan de séries ?
 


Posté le 18 avril 2022 à 23 h 52m 31s

Je me suis avalé les trois saisons de Dark d'affilé ; c'était vraiment très bon.

La fin est un poil décevante, voire même incohérente, mais il n'empêche, cette histoire est tout bonnement incroyable. L'écriture est un bijou, les dialogues, les arcs, les boucles, les objets, c'est tellement minutieux.

J'ai été à fond, je n'avais jamais vu une série sur les voyages dans le temps aussi fouillée et riche, j'ai pris mon pied. Certains détails des premières saisons ne prennent leur sens qu'à la troisième, preuve que tout était écrit à l'avance.

Et la bande-son est top, le générique inoubliable et les acteurs excellents. Bluffé.


Posté le 20 avril 2022 à 14 h 19m 38s

Je viens de finir "Sermons de minuit" la mini série de Mike Flanagan diffusée sur Netflix (certains ici en ont déjà parlé).

C'est parfois lent et bavard mais le sujet est original et c'est esthétiquement particulièrement réussi. L'acteur qui joue le prêtre Hamish Linklater m'a par contre particulièrement bien bluffé surtout qu'en le "googlisant" pour voir sa filmographie, le gars a dans la vie 0 charisme et principalement joué dans des sitcoms et séries ricaines de seconde zone...

---[Edité le 20/04/2022 à 14 h 21 par X_Plock]---

Posté le 12 juin 2022 à 02 h 39m 39s

"I think, every day is gonna be my last."

Il y a des séries qui laissent le spectateur bouche bée par la maestria du jeu des acteurs, la puissance du récit, une réalisation économe, un enchaînement des séquences efficace et un montage impeccable.

La série Oussekine est de celles-là, c'est brillant, sans bavardage inutile et elle a le mérite de durer 4 épisodes only. Il y a aussi un soin porté à restituer l'ambiance de l'époque et les scènes clef de cette histoire ont été tournées là où cela s'est produit. Il y a eu un souci de véracité, les scénaristes ont rencontré la famille et tous les protagonistes de cette histoire qui est tout sauf un fait divers.
Un des personnages porte à un moment donné un tee shirt de U2, de la tournée The Unforgettable Fire; ce personnage est un ouvrier - en 1986, même les jeunes adultes de la classe ouvrière pouvaient assister à des concerts car les prix étaient raisonnables. Dans une autre scène, on aperçoit un poster promo pour le concert de Depeche Mode à Paris Bercy en 1986.

35 ans plus tard, cette histoire résonne toujours, et le story telling des pouvoirs en place reste le même en cas de dérapage: c'est toujours parade / riposte, avec la même complicité des médias serviles. Il n'y a dans cette série aucun manichéisme; même les pires crapules peuvent avoir par moment un côté sympathique voire attachant, ce qui est d'autant plus glaçant.
J'ai regardé cela en deux soirées et cela m'a accompagné après pendant plusieurs jours. (Alors que quand j'avais visionné la série The White Lotus avec le visage non-expressif de l'actrice Jennifer Coolidge, tout avait été oublié sitôt regardé et puis, j'avais lâché l'affaire au bout de deux épisodes. Seul le générique était bien dans The White Lotus, non )

Ici ce sont les épisodes qui sont bons. La série Oussekine est un coup de maître. A tel point que je l'ai regardée à nouveau en version anglaise

---[Edité le 12/06/2022 à 04 h 03 par Rabbidcat]---

Posté le 12 juin 2022 à 12 h 59m 57s

"Seul le générique était bien dans The White Lotus, non "

Non, c'est même le contraire.


Posté le 12 juin 2022 à 20 h 30m 31s

Question de goûts musicaux et de goûts esthétiques. Je suis le travail du compositeur Cristobal Tapia de Veer depuis Utopia. Cela s'est ensuite poursuivi avec l'extraordinaire National Treasure et The Third Day pour atterrir à The White Lotus. Unique.

---[Edité le 13/06/2022 à 18 h 32 par Rabbidcat]---

Posté le 13 juin 2022 à 22 h 53m 12s

Après les 7 saisons d'Harri Bosh, je viens d'enchaîner Bosh Legacy saison 1, toujours aussi bien !


Posté le 17 juin 2022 à 14 h 36m 22s

J'ai adoré White Lotus, beaucoup aimé We own this city et surkiffé Winning Time... HBO relève la tête franchement, un plaisir.

The Boys et Stranger Things, ça divertit c'est bien foutu également (même si on voit plus les grosses ficelles).

Par contre Obi Wan Kenobi, c'est un désastre sans nom. Star Wars est passée en 20 ans de saga culte à champ de navets. Impressionnant le nombre de daubes sorties sous cette étiquette ça force même un peu le respect.

---[Edité le 17/06/2022 à 14 h 37 par Ismael Jünger]---

Posté le 17 juin 2022 à 21 h 20m 53s

Je suis en plein Stranger Things 4 et oui ça continue à bien faire le job .
Pour ce qui est de Star Wars, j'ai bien aimé The Mandalorian, par contre Le Livre de Bobba Fett c'était vraiment pas terrible... j'ai effectivement peur pour Obi Wan mais je regarderai quand même..


Posté le 18 juin 2022 à 07 h 14m 52s

J'ai adoré Winning Time aussi et We Own This City. Par contre j'aime encore moins l'acteur qui joue Wayne "fuckin" Jenkins.


Posté le 18 juin 2022 à 09 h 17m 15s

Obi wan c'est vraiment de la merde oui. Bobba Fett était juste chiant, mais Obi Wan réussit à m'énerver. L'empowerment de la princesse Lela du haut de ses 8 piges et demi est vraiment agaçant. Autant Baby Yoda dans Mandalorian était fun parce qu'il ne disait rien, autant Lela qui explique la vie à ses parents en parlant comme Bourdieu, et qui sème des guerriers de l'espace assoiffés de sang avec ses petites jambes, perso ça me fait sortir de l'histoire. Et 5 incohérences par épisodes, ils s'en br... complète les scénaristes. Sans compter le regard de cocker diabétique d'Obi a qui on a bien fait comprendre qu'il fallait qu'il incarne un Mr Wan complètement sur le carreau et qui va passer son temps à se faire sauver par quelqu'un d'autre. Vraiment à éviter.

Sinon j'en ai parlé des dizaines de fois, mais je recommande à nouveau Barry, la saison 3 vient de se terminer et c'est le haut du panier en matière de comédie, (avec Atlanta).

J'ai débuté la série sur l'histoire des sex pistols. Alors c'est réalisé par danny boyle et produit par disney, ça devrait vacciner beaucoup de monde, car il y inévitablement un effet clipesque propre aux films de Boyle, et une glamorisation à outrance du casting pour faire mouiller les lycéennes abonnées à disney + (le mec qui fait steve jones ressemble à ... Colin Blunestone, et la nana qui fait chyssie Hynde ressemble à Olga kurylenko).

Malgré cela, y a quelques bonnes scènes, et beaucoup de détails authentiques. L'histoire est suffisamment ouf, y a pas besoin d'en rajouter plus, mais c'est le problème des séries grand public qui éprouvent le besoin de faire coïncider le récit avec les attentes du grand public. C'est ce qui donne autant de valeur à des séries comme better call saul, barry ou atlanta. Tu sens que les mecs veulent avant tout raconter l'histoire comme ils l'entendent et pas de la façon que les studios pensent que le public veut l'entendre (phrase totalement alambiquée désolé).

Je suis aussi dans we own the city, mais je trouve ça infiniment moins bien que the wire, et c'est une demie déception de mon côté. Narration absolument pas claire avec les flasbacks confus.


Posté le 18 juin 2022 à 10 h 14m 54s

J'approuve la totalité de ton message sur la foi du seul passage sur Boyle.


Posté le 18 juin 2022 à 11 h 45m 30s

We Own This City, j'ai essayé une première fois et lâché l'affaire parce qu'effectivement je m'y perdais entre les personnages et les époques.

Puis je me suis souvenu des premiers épisodes de The Wire où j'avais éprouvé le même sentiment de confusion (globalement les deux séries sont peu accueillantes).

Alors évidemment The Wire, 5 saisons, 60 épisodes, c'est plus ample, plus fouillé, et de toute façon de mon point de vue assez indépassable (comme Balzac en fait avec sa Comédie Humaine, le mec a posé les bases d'un truc nouveau et défintif à la fois).

Donc avec We Own this City, j'ai lu quelques trucs sur l'affaire Freddie Gray auparavant et sur l'affaire Wayne Jenkins puis j'ai retenté en étant bien attentif aux changements d'époque (qui sont signalés mais vraiment très furtivement parfois) et là j'ai trouvé ça vraiment bien.

Moins bien que The Wire (en partie parce que beaucoup trop resserré), bien sûr, mais quand même il y a des scènes fortes et sur un sujet aussi casse-gueule que les violences policières la série évite le manichéisme (ce que ne faisait pas forcément le film Detroit sur le même sujet, film que j'ai par ailleurs bien aimé également). Il y a des scènes très réussies (celles avec le Punisher sont toutes bien comme celle avec Marlo).

En fait c'est un bon épilogue, très désabusé, à The Wire.

Obi-Wan c'est vraiment embarrassant sinon, les costumes on dirait des cosplay pour une convention geek, les décors sont ultra cheapos (la planète blade runner on dirait un jeu vidéo des années 2000) et putain oui les ficelles scénaristiques s'apparentent à un pur foutage de gueule, il y a zéro effort de fait, c'est incroyable par moment. J'aimais bien Satr Wars quand j'étais minot mais là je crois que la licence est morte de chez morte. Il faudrait qu'un mec un peu talentueux avec des idées nouvelles se penche dessus ; là c'est à peu près aussi passionnant qu'un album solo d'Eddie Vedder.


Posté le 18 juin 2022 à 15 h 28m 15s

The staircase, franchement j'y allais à reculons. Connaissant déjà l'histoire par cœur et ne comprenant par vraiment l'intérêt de cette série. Mais c'est vraiment du travail d'orfèvre en terme de reconstitution. La palme à Colin Firth qui est sacrément balaise comme acteur. Au bout du compte même connaissant l'épilogue, et c'est aussi là l'intérêt de l'histoire (j'en suis au 4), j'attends impatiemment de savoir s'ils vont oser prendre partie pour une théorie ou non.


Oby-wan je ne suis pas certain d'avoir la hmm hmm..."force" en moi pour affronter ça.


Posté le 19 juin 2022 à 22 h 54m 01s

Severance, cauchemar absolu et pas dans le bon sens du terme.
J'irai jusqu'au bout car c'est bien joué, bien filmé, et qu'on aimerait "bien savoir" mais je prédis une escroquerie (3 épisodes visionnés)


Posté le 26 juin 2022 à 00 h 57m 23s

Pistol. Il serait plus sage de s'arrêter à la fin du troisième.
Le quatrième épisode ne fonctionne plus et ne parlons pas des deux derniers, qui sont complètement abjects. Casting assez inégal si ce n'est les acteurs qui campent McLaren et surtout Vivien Westwood.
En fait, visionner ça m'a surtout donné envie de chercher sur le Tube s'il y avait pas eu une émission de la beeb, définitive, couvrant cette scène punk anglaise. Oui, il y en a une, supervisée par le journaliste de la presse écrite Jon Savage; ils ont utilisé son book England's Dreaming comme trame pour ce doc', tourné au début des nineties.

ça s'appelle Arena: Punk & the Pistols.
https://www.youtube.com/watch?v=Cg5vKaukc3U&li ... mp;index=1

évidemment, il faut zapper tous les passages avec ces étrons de the Damned, qui sont à l'écran aussi laids et insipides que leur musique.

---[Edité le 27/06/2022 à 05 h 39 par Rabbidcat]---



   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 ...  499  500  501   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
341 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :