Forum =Kate Bush=
Kate Bush
 


Posté le 09 septembre 2019 à 18 h 06m 53s

& sinon, après toutes ces références dont on se fout, il en pense quoi de Kate Bush le Rabbidcat ?

C'est bien joli de nous étaler google sous le nez, mais ton avis perso ça doit quand même être un peu plus intéressant.


Posté le 09 septembre 2019 à 18 h 19m 11s

Pour les éclats de verre de Babooshka, c'est surtout qu'il s'agit d'une des premières utilisations du sampler Fairlight CMI (qui est sorti d'usine en 79), ça n'a rien à voir avec le fait que ce soit ou non des éclats de verre pilés - et d'ailleurs le documentaire à aucun moment ne dit "c'est la première fois qu'on entend des bruits de verres dans la musique populaire". Le docu dit simplement que le Fairlight est le premier sampler, ce qui est imprécis puisque c'est le premier sampler digital polyphonique. T'as tellement envie de trouver des bêtises dedans que tu hallucines

Je vois pas non plus à quel moment ils parlent de mellotron, si tu veux bien m'indiquer où c'est.

À moins que tu ne parles plus du docu auquel cas my bad, mais quand même, je me demande pourquoi tu t'amuses à aller regarder un docu de presque une heure sur une artiste que visiblement tu abhorres ?


Posté le 09 septembre 2019 à 18 h 25m 10s

"La vérité c'est qu'il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir les similitudes (et pas que le mellotron) entre Selling England by the Pound et OK Computer. Pareil pour King Crimson d'ailleurs."

Je pense qu'il parlait de cette phrase d'Isma, qui ne dit jamais que "Kate Bush aurait inventé le mellotron", mais on est pas à une déformation près.


Posté le 09 septembre 2019 à 20 h 44m 41s

"je me demande pourquoi tu t'amuses à aller regarder un docu de presque une heure sur une artiste que visiblement tu abhorres ?"

Il l'a dit. Pour "donner des coups de pied dans la fourmilière".

Comme Pascal Praud, Rabbid, il bouscule le prêt-à-penser contemporain.

Sa prochaine cible : Bono.


Posté le 09 septembre 2019 à 20 h 58m 32s

Alors je vais faire mon Jean Plock Bourdin du coup et je propose à Rabbidcat, très sérieusement, l'enregistrement d'un podcast dans lequel il aura "micro ouvert" pour nous faire part de sa vision de la musique. Il choisit une dizaine de titres d'artistes incontournables et entre les morceaux il pourra défendre ses opinions tranchées.


Posté le 09 septembre 2019 à 23 h 46m 28s

Sans charriage aucun, je kifferais un rabbidcast

En mode Jean-Pierre Coffe du rock


Posté le 10 septembre 2019 à 01 h 33m 21s

"il en pense quoi de Kate Bush"

Sa musique est référencée à un point que ça en est gênant, et puis il y a toujours un mouvement de balancier dans ses disques, on oscille entre le kitsch et le bon goût. Elle a vu Ziggy Stardust sur scène, sa théâtralité, ses costumes, et les fantasmes qu'il a générés. Du coup elle s'est mise en tête de recréer l'alter-ego féminin du lad insane, allant jusqu'à prendre elle-aussi des cours du soir auprès du danseur légendaire, Lindsay Kemp. Elle a coché à peu près dans toutes les bonnes cases comme une bonne élève. Outre la muzak d'Elton John, j'ai l'impression qu'elle a passé au blinder des trucs inattaquables, pointus comme Joni Mitchell, Nico, Tyrannosaurus Rex, Robert Wyatt, Bowie et Roxy Music, surtout le Roxy des deux premiers albums, sans oublier la musique classique... romantique. Et de ça a découlé son art rock new age sur fond de poésie moyenâgeuse, un brin ampoulé. Ses titres les plus connus sont pour moi infréquentables; sur wuthering heights, Army dreamers, on a l'impression qu'elle se prend pour une gymnaste en se livrant à des acrobaties alambiquées dans une tessiture qui n'est pas la sienne. Quant à son plus grand hit new wave Running up, je trouve que ça sonne terriblement daté. Contrairement à Ziggy, elle n'a été la figure de proue d'aucun genre musical. Elle a fait de la pop arty protéiforme comme plein d'artistes de la même époque. En cela, elle a suivi à la lettre le cas d'école Bowie.

Pour répondre à Wazoo, je suis surtout ébahi par l'enthousiasme délirant qu'elle suscite, surtout chez certains journalistes zélés. Je ne vois pas la pop que par le prisme de la musique; le look, l'image projetée, les récits qui contribuent à la légende, tout ce qui tourne autour d'un artiste est tout aussi intéressant. Donc pourquoi je me priverais de regarder un documentaire sur Bush, je n'ai rien contre elle, sa personne m'indiffère mais sa trajectoire stratosphérique dans le monde de la pop, a de quoi intriguer.

Quant à sa discographie, je sauverais The Sensual World qui est un bon single, c'est le seul que j'apprécie puisque sur ce titre-là, elle ne tombe pas dans ses travers habituels. C'est la mélodie qui prime et les arrangements y sont épurés fluides, subtils. Bon point chez elle, quand elle arrête ses gesticulations, son timbre ne fait penser à nulle autre et sur the sensual world, elle est inattaquable (donc j'ai plus d'estime pour elle que pour Nick la Cave par exemple). Je ne pourrai pas faire mieux comme compliment.

---[Edité le 10/09/2019 à 06 h 49 par Rabbidcat]---

Posté le 10 septembre 2019 à 08 h 02m 48s

Sans charriage non plus, le rabbidcast est une idée de génie. Laissons-lui une antenne libre, je veux écouter ce qu'il y a à dire.


Posté le 10 septembre 2019 à 08 h 38m 06s

Et pi nom de Dieu qu'est ce qu'elle est mimi la Kate.
Si si, ça joue.


Posté le 10 septembre 2019 à 08 h 48m 42s

Un univers bien à elle, qui emprunte à l'enfance et au féérique, une voix unique, des compositions parfois très originales et aux limites de l'expérimental ( est-il nécessaire de dresser un liste ?), un sens mélodique plus qu'évident, un lyrisme peu ordinaire, une bonne pianiste , une danseuse assez remarquable, un sens théâtral aussi ....
Une authenticité et une intégrité artistique.

euh, il manque quoi : sa beauté et son charisme ?

Après pour ce qui est de qui elle a influencé, je suis surpris qu'on ne parle pas de l'évolution de Siouxsie Sioux vers la fin des 80's car son lyrisme et l'univers qu'elle a cherché à créer n'est pas sans lien avec celui de Kate Bush, je trouve !

---[Edité le 10/09/2019 à 08 h 51 par Slowdown]---

Posté le 10 septembre 2019 à 10 h 10m 15s

Vu le documentaire, il n'est pas très intéressant en fait. Nous n'avons que très peu d'interviews de la principale intéressée qui ne se montre plus depuis des années (à part ses quelques concerts en 2014 mais qui n'ont pas été filmé). On peut dire ce qu'on veut mais le mystère Kate Bush demeure, pour ses détracteurs comme pour ses admirateurs (dont je fais partie pour quelques albums).


Posté le 10 septembre 2019 à 13 h 03m 41s

Et gardera à jamais son mystère avec elle. Forcément à l'âge qu'elle a (80 ans ?) elle est passée à autre chose (jardinage, lecture, association club du 3ème âge etc etc). Par ailleurs mes fantasmes ont dû s'orienter vers d'autres fées.....

---[Edité le 10/09/2019 à 13 h 04 par Onsefoutdenous]---

Posté le 10 septembre 2019 à 13 h 13m 18s



Elle a 61 ans, l'enterre pas trop vite... Je pense qu'elle a encore un voire deux albums en elle perso, surtout quand on voit 50 Words For Snow. On aime ou pas, perso j'aime beaucoup, mais elle a appris à faire évoluer son style de composition et d'arrangements à mesure que son âge augmentait. Très bel album de quinqua


Posté le 10 septembre 2019 à 14 h 42m 09s

Https://www.telerama.fr/musique/nick-cave,-enfant- ... 406248.php

Nick Cave fan de prog rock assumé, Rabbid va nous faire un AVC. Lui qui déteste autant l'un que l'autre.


Posté le 10 septembre 2019 à 16 h 07m 11s

Il est marrant le Isma. Il écrit sur la page précédente que les recherches google sont vaines et 24 heures après il est le premier à poster un link vers une interview de machin truc! Deux clics, c'est vrai que c'est éreintant: peu importe les contre-vérités balancées ça et là. Affirmer pour le fun que Radiohead n'a jamais cité Genesis ou le Floyd ou Crimson machin en interview, 'hypocrisie', zo vite au bûcher. Perso, j'en ai rien à battre du prog rock et de King Crimson: jamais je n'écouterai un vinyl avec une pochette aussi hideuse. Dans un tout autre registre, pareil pour Love, pourquoi je donnerai du crédit à un groupe avec un nom pareil à coucher dehors.
Tout ce coming out pour cette chanteuse est bien sympathique. Devant tant de louanges, pour ceux qui apprécient la guimauve au piano the man with the... je recommande chaudement l'intégrale au piano de Richard Claydermann, c'est plus radical que du Rachmaninov.
"Après pour ce qui est de qui elle a influencé, je suis surpris qu'on ne parle pas de l'évolution de Siouxsie Sioux vers la fin des 80's car son lyrisme et l'univers qu'elle a cherché à créer n'est pas sans lien avec celui de Kate Bush"
WTF. C'te déduction capillotractée! il y a rien de tel à sous-entendre et l'importance musicale de Siouxsie n'est en rien comparable.

---[Edité le 12/09/2019 à 01 h 04 par Rabbidcat]---



   1  2  3  4   
:: Fiche artiste :: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
315 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?