Forum =The Beatles=
Les Beatles, Matt Pokora des années 60' ?
 


Posté le 11 décembre 2007 à 17 h 35m 29s

Je ne nie pas l'influence de ce groupe, ses mélodies, ses constructuions pop'...C'était juste au niveau des paroles qui m'avaient l'air de cibler un certain publique.J'ai eu l'impression fausse que ça tombait souvent dans le cliché niais des sentiments amoureux entre adolescents.
Je dois avoir du mal à m'exprimer sans éxagérations.Mais il ne faut pas tout prendre au sérieux.
Je ne m'attendais pas à de telles réactions.Je ne veux froisser personne.Je suis juste maladroit pour retranscrire mes doutes.
Soyez rassurés je ne ferais plus allusions à ces groupes intouchables, je ne posterais plus de messages, plus rien.Plus jamais le nom de Steak_frites vous ne verrez.Je me retire de la vie politique.Fermez ce sujet et n'en reparlez plus.
Merci à Dieu (Toi qui me donnes la force d'avancer dans ce monde cruel).

Et chantons tous en coeur:

Love, love me do.
You know I love you,
I'll always be true,
So please,
love me do...


Posté le 11 décembre 2007 à 17 h 40m 14s

Ca y est, on l'a vexé!!

Mais mon pauvre ami, c'est juste que malgré la niaiserie de leurs paroles, les Beatles écrivaient de la musique, ils faisaient des chansons...

Matt Pokora
T'aurais mieux fait de comparer avec Tokio Hotel


Posté le 11 décembre 2007 à 18 h 07m 20s

Rien que le titre du topic est une insulte à la zik


Posté le 11 décembre 2007 à 18 h 24m 57s

Demain j'me lance ! Nickelback, le nirvana des 00's ?


Posté le 11 décembre 2007 à 18 h 46m 11s

Asyl, futur grand groupe de rock français ?


Posté le 11 décembre 2007 à 19 h 08m 55s

Par contre Zeb lui ne se retirera jamais du moins sa Asyl attitude et pire persiste !


Posté le 11 décembre 2007 à 19 h 23m 49s

Bon alors déjà, les textes des Beatles, même ceux des débuts (si ! si !) se lisent au 2° degré. Certaines chansons (je pense à "Ticket to ride", l'exemple le plus célèbre) étaient connues pour leurs allusions sexuelles. "I wanna to hold your hand" ne signifiait rien d'autres qu'une envie de se faire masturber par une fille.

Ensuite il faut se replacer dans le contexte : à l'époque difficile de ne pas choquer les bonnes moeurs. Difficile de tenter des textes osés. Alors forcément vu des années 2000, ça peut prêter à sourire mais c'est pas comme aujourd'hui où la pop peut paraître fleur bleue aux côtés du gangsta rap. Et puis les Beatles, quand bien même avaient beaucoup de succès, n'étaient pas forcément un groupe pour filles. Ecouter leur album était la marque d'un certain goût. Les autres se contentaient de SLC...

Bref...


Posté le 11 décembre 2007 à 19 h 34m 50s

C'est surtout en France que les Beatles n'étaient pas unanimement écoutés. Tout le monde se souvient de l'article de Claude Sarraulte dans le figaro pour leur premier concert à Paris


Posté le 11 décembre 2007 à 19 h 36m 11s

Nan ! Kékédizé?


Posté le 12 décembre 2007 à 13 h 42m 52s

L'article de Piero Scaruffi sur les beatles : perso, je ne peux pas dire, je ne connais pas les lousitcs

http://www.scaruffi.com/vol1/beatles.html


Posté le 12 décembre 2007 à 13 h 49m 43s

La question provoc de ce topic me fait penser à une autre question que je me pose régulièrement et qui me semble autrement plus intéressante : est-ce que dans 40 ans, la soupe que l'on aime tailler à longueur de journée et qui squatte les radios ne sera pas reçue comme les Beatles le sont aujourd'hui : des pionniers, des artistes connus et reconnus comme référence pop ...

Quand on y pense, ce que les parents disaient à leurs enfants à l'époque sur les Beatles (du moins, pour la majorité d'entre eux) ne devait pas être loin de ce qu'on dit de Laam, Leslie et consorts.

En d'autres termes, ne serions-nous pas comme nos parents réticents à une évolution culturelle ? Ou alors nous avons raison, et c'est simplement de la merde qui ne durera pas plus de 5 ans ...

Honnêtement, j'en sais rien ........


Posté le 12 décembre 2007 à 13 h 59m 53s

Si tu ressens rien c'est que c'est de la merde.


Posté le 12 décembre 2007 à 14 h 16m 25s

Euh... je ne vois pas très bien le rapport Sinoc... Je ne suis pas sûr que les Beatles avaient droit aux mêmes critiques que ce que l'on est susceptible de faire à l'encontre de la "soupe" actuelle.

Sinon je recommande chaudement la lecture du fameux article de Piero Scaruffi que nous a donné Rinou. L'inculture et le snobisme puissance 1000... Enorme.


Posté le 12 décembre 2007 à 15 h 38m 05s

Tu as raison Sirius, il n'y a pas beaucoup de rapports, mais la culture n'était pas aussi facile d'accès à l'époque, la critique devait s'y adapter. Non, je posais juste une réflexion comme ça, pour nourrir le débat quoi ... Après, je dis pas que c'était intelligent ...


Posté le 12 décembre 2007 à 15 h 56m 55s

Je me garderai bien de faire des jugements ou des extrapolations sur ce qui était ou pas, par rapport a maintenant. Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire, et là les vainqueurs sont les beattles.... Je serai fort étonné de lire dans 40 ans un mec qui résume ce que j'ai là maintenant dans le crane alors que pas un seul ne le fait actuellement.

Perso La zique des beatles ça me rentre par une oreille et ça sort par l'autre... Je suis peut être pas né au bon moment, l'époque change, on a peut être aussi entendu tout ça dans pas mal de morceau depuis, j'en sais rien.
Je pense en tout cas qu'ils ont vraiment pas fait de bien en laissant découvrir a ce qu'on appelle maintenant les majors que beaucoup de pub pouvait faire beaucoup vendre. Que moins la musique est subversive et plus elle a des chances de plaire au plus grand monde et donc d'être mieux vendue. Qu'un morceau c'est bien quand il dépasse pas 3 minutes, 4 max mais vraiment parce que c'est vous hein. Qu'on pouvait se contenter de coller quelques instruments exotiques pour faire penser a un travail de recherche.

Ce passage dans l'article de scaruffi chais pas quoi là, m'a bien fait délirer :
"While the Velvet Underground, Frank Zappa, the Doors, Pink Floyd and many others were composing long and daring suites worthy of avant garde music, thus elevating rock music to art, the Beatles continued to yield three minute songs built around a chorus. Beatlemania and its myth notwithstanding, Beatles fans went crazy for twenty seconds of trumpet, while the Velvet Underground were composing suites of chaos twenty minutes long. Actually, between noise and a trumpet, between twenty seconds and twenty minutes, there was an artistic difference of several degrees of magnitude. They were, musically, sociologically, politically, artistically, and ideologically, on different planets. "




   1  2  3  4  5   
SUJET FERMÉ
:: Fiche artiste :: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
119 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...