Forum =Guided By Voices=
Le marathon de la chronique
 


Posté le 24 février 2019 à 11 h 31m 13s

Et puis ce qui est fascinant aussi dans cette histoire, c'est que Pollard, c'est un coq un peu, il a pas trop le profil indé modeste! Il est plus proche des Gallagher en fait, il aime s'autociter. Il est marrant je trouve. Et un truc qui saute aux yeux en lisant la bio, c'est que dans les annés 90, tout le monde était marié. Pollard avec sa première femme, Kim Deal avec Jim Greer (qui jouait dans GBV ), Kevin Fennel, le batteur, c'était le beau-frère... Travailler en famille, c'était obligé que ça explose à un moment.

---[Edité le 24/02/2019 à 11 h 32 par LaEscoba]---

Posté le 24 février 2019 à 11 h 31m 13s

(doublon)

---[Edité le 24/02/2019 à 11 h 31 par LaEscoba]---

Posté le 02 avril 2021 à 14 h 32m 23s

Après deux ans d'attente, j'ai enfin honoré ma promesse de chroniquer le split avec Superchunk, pas de quoi fanfaronner mais je suis content de m'y être enfin collé

Voilà voilà, je vous laisse parcourir ce topic et (re)découvrir les autres promesses en attente

Et sinon, je pense que pour mener notre petit marathon à son terme et couvrir l'exhaustivité du périmètre pollardien, il faut :
- buter Robert Pollard tout de suite, chaque minute passée est une menace de nouvelle chanson, chaque semaine porte en elle la promesse d'un nouvel album
- placer tous les enfants de xsilencieux dans un centre spécialisé où on leur apprendra à écouter de la musique et canaliser leur ressenti dans des chroniques dès l'âge de 6 ans (ça existe, c'est dans cet institut qu'a grandi Wazoo) histoire qu'ils puissent continuer à chroniquer une fois qu'on sera tous à l'ehpad

---[Edité le 02/04/2021 à 15 h 57 par Santiagoo]---

Posté le 02 avril 2021 à 14 h 59m 37s

Je découvre l'existence du topic avec ta chronique. La disco de GBV est telle qu'elle fout les jetons à n'importe quel critique ! Et je dois avouer que je ne connais que quelques titres glânés sur le net ou écouter vite fait suite à une chronique justement, et qui pour la plupart sont rentrés d'un côté et ressortis de l'autre, ce qui est certainement dommage.
Par quoi débuter en GBVlogie ?


Posté le 02 avril 2021 à 15 h 22m 17s

Tout pareil que mon camarade, la discographie est tellement imposante que je ne sais pas par quel bout commencer. Et du coup, je laisse de côté...


Posté le 02 avril 2021 à 15 h 43m 37s

J'ai écouté "Propeller" dernièrement et je trouve que la chro de Vic (http://www.xsilence.net/disque-3145.htm) occulte son gros côté "british" (Stone Roses, Wedding Present, etc.)...Exemple : https://youtu.be/alzzAJjo3No (je vais pas jusqu'à citer Oasis car je ne souhaite choquer personne ici mais bon hein...)...enfin bref faudra qu'un jour on réserve la salle de réunion "John Squire" au deuxième étage pour faire une réunion à ce sujet avec les data scientist et les gars du marketing.


Posté le 02 avril 2021 à 16 h 05m 57s

Nico et Elro, les plus connus et plébiscités m'ont l'air d'être Bee Thousand et Alien Lanes. Ca veut pas dire que c'est les meilleurs, faudrait déjà avoir tout écouté pour dégager un classement
En tout cas, c'était une porte d'entrée suffisante pour me convertir, ça pourrait ptet être une porte d'entrée pour vous aussi ?
(par contre, ils sont déjà chroniqués)

Plock, ils ont des ancêtres communs avec Oasis, c'est indéniable. Et une certaine attitude en commun comme le faisait remarquer LaEscoba
Mais j'arrive pas forcément à les ranger dans la même case. C'est ptet du snobisme mal placé mais malgré le tropisme british très prononcé de Pollard, je sens encore qu'il y a un océan entre les deux


Posté le 02 avril 2021 à 16 h 17m 49s

Merci Santiag' pour cette superbe chronique !

J'en reparle : pour les fans de Pollard et de Superchunk, au delà de ce split EP, il y a l'album de Go Back Snowball (= Robert Pollard + Mac McCaughan) : Calling Zero.

https://www.youtube.com/watch?v=SAgrMPJIsa8&li ... NYWsl-rdlW


Après 1 EP génial en janvier sous le nom 'Cub Scout Bowling Pins' avec le tube 'Heaven Beats Iowa', GBV sort son prochain disque le 30 avril, le même jour que celui de Teenage Fanclub, une semaine après celui de Dinosaur Jr, et à peu près au même moment où les enfants rentreront à l'école.

Le côté prolifique de GBV ne doit pas faire peur. Ils sont à la musique ce que Mocky était au cinéma : ilbres/indépendants/autonomes, frondeurs/anarchiques, amour des disques/films, provocateurs.
GBV, c'est le meilleur du meilleur. Le meilleur du classic-rock (les mélodies), du punk (les chansons d'une minute), et du post-punk (le DIY).


Posté le 02 avril 2021 à 16 h 18m 26s

Non non mais t'as raison. Tous les groupes américains très influencés par le rock anglais restent toujours fondamentalement américain peu importe le style pratiqué...Rancid ça sonne pas aussi anglais que les Clash, les Strokes des débuts ça sonne pas comme Blur (alors que c'est le groupe qui les a vraiment marqué), Fountains of Wayne ça sonne pas britpop et Guided By Voices même quand il pique 1000 idées aux Stone Roses sur un titre ben...ça sonne pas comme les Stone Roses. Je pense que y'a une histoire d'accents et surtout de "prod"...les ricains ça reste des ricains et y'a un côté plus "spontané"/plus "folk"/"americana" qu'on retrouve jamais ou rarement chez les groupes à guitares anglais...


Posté le 03 avril 2021 à 09 h 17m 04s

Merci Santiagoo pour la chronique. Je ne l'ai jamais écouté ce split. Je suis allé voir le nom des titres de GBV qui sont dessus. J'en connais aucun. Ca correspond pas aux bonus que j'ai sur Under the bushes under the stars. Donc je pense qu'ils ont dû rester sur une version de travail de l'album. Dans ta note, l'info sur le projet initial de faire un opéra rock, tu la tiens d'où?
Après Under the bushes, c'est effectivement un album (que j'aime beaucoup) mais qui pâtit un peu des différentes sessions qui l'ont construits. Des fois c'est du gros son de batt', des fois c'est tout riquiqui.

Pour revenir à l'influence anglaise sur les groupes ricains, je rejoins ce que dit Plock. Les ricains repondent leurs influences autrement. Big STar, Cheap Trick... Et moi par rapport à mes goûts perso, c'est leurs reformulation que je 'écoute le plus. Je suis plus du côté ricain de la force. J'adore Oasis, mais j'ai jamais autant écouté que GBV.

Pour El Rodeo et NicoTag, comme dit GBV_GBV, la longueur de leurs disco, c'est rien. La meilleure réponse, c'est d'écouter le best of Human Amusements at Hourly Rates. Si ça vous décolle pas de votre siège, c'est que ça sert à rien d'aller plus loin.


Posté le 03 avril 2021 à 17 h 04m 15s

Sur tes deux remarques, ma seule et unique source est la bio de James Greer que j'ai mentionnée

- Les titres figurent dans le CD bonus de l'édition UK, je sais pas si c'est celle que t'as. Dans l'appendice du bouquin, page 223, ils disent ceci de la release UK : "2 CD. Includes the tracks on the US CD on the first disc plus the following bonus tracks from Tigerbomb and the GBV / Superchunk split single on the second CD"

- J'ai rebalayé le bouquin, ils parlent pas explicitement d'opera rock mais de concept album vaguement inspiré de Quadrophenia. Comme ce dernier en est un, je me suis permis.
Page 101 du même bouquin :
"But originally, the follow-up tp Alien Lanes was intended to be a concept album called The Power of Suck, a semiautobiographical version of the GBV story, chronicling the rise and fall of a fictitious band called at first Pantherz (when they sucked) and eventually King Shit & the Golden Boys (when they "made it"). Modeled loosely after the Who's Quadrophenia, the plan was to include a short story, as on that album, giving the broad outlines of the concept. The story was in fact written, but no one seems to have thought to retain a copy"

Si "opera rock" te/vous paraît abusif, on peut demander aux X de remplacer par "concept album", ça me dérange pas du tout ^_^
De manière générale, si quelqu'un voit que j'écris des conneries qui se veulent factuelles mais qui sont pas avérées, hésitez pas à le signaler. J'ai pas d'amour propre et je préfère que la chro, à défaut d'être bien écrite, ait au moins quelques infos à peu près solides pour compenser

Oui, le côté ricain de la force, ça me parle aussi
(tout en voyant bien la dette envers les grands bretons)


Posté le 03 avril 2021 à 17 h 36m 20s

Avec le temps, je me suis rendu compte qu'il y avait 3 types de fans de GBV :

_ Les puristes lo-fi : ce pour qui la disco s'arrête à l'entrée chez Matador, et pour qui Do The Collapse (produit par Ric Ocasek) est une trahison du même niveau que le passage de Dylan à l'électricité

_ Les fans de la période dite "produite" : à l'inverse, eux ont beaucoup de mal à écouter la première période, et ne comprenne rien aux Suitcases. Les chansons mal enregistrées, mal jouées, mal chantées, à peine finies, ce n'est pas pour eux, mais s'il s'agit d'or brut.

_ Et ceux qui aiment tout : j'en suis.
Des diamants bruts d'hier au rock de stade pour salle de 200 places d'aujourd'hui, un mix d'Alice Cooper période Killer et des 1ers Wire (à Londres, en 2019, il ont fini leur show avec Baba O'Riley : ils ont joué comme s'ils étaient à Wembley devant 10 000 personnes, et que leur vie en dépendait, je n'avais jamais vu ça), je fais parti de ceux qui aime tout tout tout.

Commencer par Human Amusements At Hourly Rates est très bonne idée : tubes sur tubes, c'est juste incroyable, voir inhumain.
Inhumain de joie. Parce qu'au final, c'est ça qui touche le plus avec eux : la joie de faire du rock, de faire des disques, de ne jamais s'arrêter.
C'est hyper beau.


Posté le 03 avril 2021 à 18 h 09m 46s

J'ai jamais rencontré les deux premiers profils, ça existe vraiment des avis aussi tranchés ?

Ya aussi un quatrième profil et j'en suis clairement : les touristes. Ils ont écouté quelques chansons, ptet quelques albums, ils voient bien que ça déchire mais ils ont pas encore passé assez de temps dessus
C'est l'équivalent de visiter Paris en quelques heures dans un circuit bus, ça peut ptet suffire pour aimer la ville mais c'est pas assez pour la connaître

(sinon, GBV_GBV, j'ai oublié de le signaler mais j'ai bien noté le projet Mac Pollard. Je compte bien me l'écouter et probablement le chroniquer dans deux ans si tout se passe bien )


Posté le 03 avril 2021 à 20 h 17m 14s

Je sais que pour certains fans puristes, les disques post Alien Lanes sont tolérés, mais pour eux GBV ne fera jamais rien de mieux de Vampire On Titus ou Bee Thousand.

Après, c'est vrai que les 2 chefs d'oeuvre absolus sont le doublé Bee Thousand / Alien Lanes.
Ca peut paraître foutraque au 1er abord, mais tout est en fait vachement maitrisé et voulu : Pollard a géré ces disques comme il l'entendait. (voir l'interview chez Uncut l'année dernière pour la réédition d'AL).
Pour Bee Thousand, il est arrivé tranquillou à son objectif qui était : sortir un disque d'outtakes lo-fi du White Album.


Posté le 03 avril 2021 à 20 h 19m 53s

"La meilleure réponse, c'est d'écouter le best of Human Amusements at Hourly Rates. Si ça vous décolle pas de votre siège, c'est que ça sert à rien d'aller plus loin."

hyper typé1ère moitié des années 90




   1  2  3  4   
:: Fiche artiste :: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
292 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?