Discussions et Dérapages
Que lisez-vous en ce moment ?
 


Posté le 24 avril 2021 à 13 h 58m 12s

"fondé sur la religion chrétienne qui inculque des valeurs de solidarité avec les siens"

c'est amusant ça : il me semblait que ce n'était pas seulement "avec les siens" mais avec son "prochain" quelqu'il soit...


Posté le 24 avril 2021 à 18 h 50m 35s

Cétéxa, Jésus a dit qu'il crevait pour tout le monde, même les noix et les arbres. C'est évidemment la principale contraction que rencontrent les natios tradis dans leur volonté de fusionner leur foi et leur aspiration politique.

Mais bon en politique la contradiction est monnaie courante, cf le communisme et la nomenklatura ou les robespierristes guillotinant au nom de la fraternité, sans parler des fous de dieu égorgeant au nom d'une religion d'amour. Seul le capitalisme semble y échapper puisqu'il est moins tributaire d'une idéologie utopique que d'un simple bon sens pratique, celui de l'intérêt bien compris. Et c'est pour ça qu'il est sûrement appelé à triompher encore longtemps.


Posté le 05 mai 2021 à 21 h 31m 23s

J'ai lu "L'eau rouge" de Jurica Pavicic édité chez Agullo. L'histoire d'une disparition de personne et de ses conséquences dans la vie de la famille, du village, etc. Le roman se passe en Croatie à partir de 1990 puis pendant une quinzaine d'années, donc sur fond de dislocation de la Yougoslavie. Très bien mené, même si j'ai compris bien avant la fin comment ça allait finir, avec des personnages ambivalents, parfois troublants et un fond historique savamment décrit.
Je pioche dans "Tombé sous le charme" de Dominique A, un recueil de chroniques parues dans divers journaux, de carnets de tournées, et d'auto-critiques sur ses albums. Parmi les chroniques j'ai découvert Bridget St. John, une folkeuse anglaise qui a sorti quelques albums autour de l'année 1970 sur le label Dandelion, crée exprès pour elle par John Peel et un autre dont j'ai oublié le nom. C'est à rapprocher de Nick Drake, sauf qu'elle vit toujours. Une playlist :
https://www.youtube.com/channel/UCPkF-jRNiSIvnz3FbOWXu-g
J'ai commencé "La maison dans laquelle" de Mariam Petrosyan chez Monsieur Toussaint Louverture. Je progresse assez lentement dans ce roman rempli de déglingos, tous plus abîmés, cassés, handicapés les uns que les autres. Il faut accepter de se perdre, de ne pas tout comprendre bien que l'auteure ne cherche pas non plus à en faire un labyrintve, il y a régulièrement des détails, des indications comme branches auxquelles se raccrochées. Ces gosses handicapés sont vilains comme tout, méchants, violents, etc. Je dois dire que ça fait du bien, ça change de l'image angélique dont nous sommes trop souvent affublés. Nous autres handicapés sommes des cons comme les autres.
Et sinon, un peu d'auto-promo, j'ai plongé dans "Hache tendre et gueule de bois" de Patrick Foulhoux, génial recueil de chroniques musicales. Mais là, c'est sur le Xblog depuis samedi : https://xsilencelasuite.blogspot.com/2021/05/hache ... is-la.html

---[Edité le 05/05/2021 à 21 h 32 par NicoTag]---

Posté le 06 mai 2021 à 11 h 34m 13s

J'ai commencé à lire le premier tome de L'Amie prodigieuse d'Elena Ferrante vu que j'avais tant adoré l'adaptation en série télé. Je dois dire que je suis un peu déçue. Autant la série m'a énormément emballée, autant le livre m'apparaît pour le moment assez insipide.
Je lis la traduction en français, j'aurais peut-être dû l'emprunter en italien. Le style est plat, sans saveur.
Dans la série, ce qui m'avait séduite, c'était le fait d'entendre les acteurs parler en dialecte napolitain bien "rustique" et entendre à intervalles réguliers la narratrice s'exprimer dans un italien très littéraire teinté parfois d'un certain lyrisme pour commenter l'action. J'aimais beaucoup le décalage entre les deux.
Mais dans le livre, je ne retrouve pas du tout cela. C'est écrit comme un vulgaire best-seller qui se met à la portée du plus grand nombre.
Je vais quand même le continuer, on ne sait jamais.

---[Edité le 06/05/2021 à 11 h 37 par Nova]---

Posté le 06 mai 2021 à 12 h 09m 11s

Le livre m'est tombé des mains au bout de quelques courts chapitres, ce qui correspond grosso modo à l'épisode 1 que je viens de voir ce week-end...
Je vais continuer la série sans trop d'enthousiasme..

Question : C'est une Italie fantasmée ? (impression renforcée par les décors en papier mâché) ou c'est aussi misérable que dans la série ?

---[Edité le 06/05/2021 à 18 h 29 par Zebulon]---

Posté le 07 mai 2021 à 10 h 23m 22s

Coucou Zébulon,

Oui, le sud de l'Italie c'est plutôt pauvre, et surtout Naples. Et encore plus dans les années 50 et 60. Quand ma mère me raconte sa jeunesse (elle est née en 48) dans un village du fin fond de l'Italie, j'ai presque l'impression qu'elle a vécu au 19ème siècle et que sa vie ressemblait un peu à La Petite maison dans la prairie. Les gens travaillaient aux champs, n'avaient pas de voiture, ni de télé, ni de sanitaire dans la maison, et ne possédaient qu'un âne ou un cheval. Ma mère me raconte même qu'elle échangeait son sandwich (avec un pain un peu rustique fait par sa mère) avec un camarade plus bourgeois qu'elle qui avait du pain blanc, tellement ça la faisait saliver.
Et tout comme dans L'Amie prodigieuse, on arrêtait l'école à 11/12 ans. Mes parents ne sont pas allés au-delà.
Donc oui, c'est une très belle peinture de l'Italie méridionale de ces années-là et c'est sans doute ce qui m'a le plus plu dans cette série.


Posté le 20 mai 2021 à 21 h 25m 58s

Vu la saison 1, vraiment une très bonne série, dans l'ensemble

Niveau lecture, je me lance dans un nombre impressionnant de nouvelles signées k.Dick entre 1953 et 1981. Apres King, Matheson et Bloch, je sens que je vais me régaler.
Si vous avez d'autres "novelistes" à me conseiller, je suis preneur !

Fini "gagner la guerre" de Jaworski, c'était grand (et parfois éprouvant)

Toujours dans les excellents "Modesty Blaise" la "james bond au féminin" dont je suis autant tombé amoureux que l'auteur
J'alterne également les "dossiers Dresden" de la fantasy urbaine très légère (mais drôle) avec les beaucoup plus sérieux cycles de Terremer (j'aime bien le début mais un peu de mal à rentrer dedans)

---[Edité le 20/05/2021 à 21 h 27 par Zebulon]---

Posté le 22 mai 2021 à 16 h 05m 37s

Doors of stone de Rothfuss,le troisième volume des "chroniques du tueur de roi" est enfin annoncé en juillet
Apres le "nom du vent" et "la peur du sage" qui étaient très bons.

J'attends ce truc avec presque autant d'impatience que la suite de Game of Thrones (qui viendra plus, je pense)


Posté le 25 mai 2021 à 06 h 58m 19s

Je viens de finir Lonesome Dove, western de 1200 pages de Larry McMurtry. Mais quel livre ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas pris un plaisir de lecture pareil. C'est un vrai roman d'aventure, une saga immense. J'ai ralenti mon rythme de lecture ces derniers jours tellement je ne voulais pas terminer le livre, j'aurais voulu rester encore Avé Gus, Call, Clara et tous les autres. Je vais avoir du mal à passer à autre chose maintenant...

Sinon, dans mes dernières lecture, il y avait Tortilla Flat, un Steinbeck léger et drôle. C'était bien, quoique pas memorable.

Le palais des glaces, de Tarjei Verssas. Une étrange roman norvégien, assez fascinant, que j'ai lu d'une traite.

Et puis A la ligne, de Joseph Pontus, très bon texte sur le monde de l'usine. D'une justesse assez dingue je trouve.


@Zeb, tu as fini Gagner la guerre. Une sacrée lecture hein


Posté le 25 mai 2021 à 18 h 37m 00s

Je lis toujours "La maison dans laquelle" en faisant des pauses, en fait je crois que je n'ai pas envie de le finir, et donc je vais traîner à le lire.
Ce qui ne m'empêche pas de lire autre chose, dont la trilogie Benlazar de Frédéric Paulin. Je viens de relire le premier, "La guerre est une ruse" et le deuxième "Prémices de la chute" pour lire le troisième "La fabrique de la terreur". C'est l'histoire du terrorisme en France et ailleurs de 1995 avec Kelkal et l'attentat du métro St-Michel, jusqu'au Bataclan. Paulin se sert de la fiction, avec des personnages en béton, dont Tedj Benlazar, pour nous raconter ces années noires. C'est hyper bien documenter. On pourrait le rapprocher de "Citoyens clandestins" et de "Pukhtu" de DOA, mais Paulin est plus proche des personnages, et de nous aussi. Le rythme est soutenu, c'est haletant, il est difficile d'arrêter la lecture à 1h30 du matin. C'est passionnant.
C'est édité chez les bordelais Agullo : https://agullo.squarespace.com/

Il y a quelques années j'ai découvert la revue Reliefs qui sort un numéro tous les six mois à peu près, chaque fois sur un thème, les pôles, le rivage, les fleuves, etc. C'est bien sûr de la géographie, mais aussi de la géopolitique, de la photo ancienne ou contemporaine, de la biologie, un peu de littérature. Il y a aussi de la cartographie ancienne, de l'écologie, enfin c'est vraiment très beau ! Et donc en ce moment je lis le numéro Rivages, avec une interview de Gilles Clément, une présentation de John Muir lepèredes parcs nationaux américains, un dossier sur l'évolution des bords de mer, la montée des océans, etc.
A chaque numéro il y a aussi une playlist.
https://reliefseditions.com/

Et en musique un petit bouquin de Sylvie Simmons : "Neil Young-Reflections in broken glass". Je n'ai lu que deux chapitres, mais ça s'annonce intéressant.
https://www.sylviesimmons.com/books/neil-young

---[Edité le 25/05/2021 à 18 h 42 par NicoTag]---

Posté le 25 mai 2021 à 20 h 46m 25s

@El Rodeo, c'est drôle, je viens de finir aussi les 1200 p. de Lonesome Dove. C'est gigantesque comme roman. Vraiment un très grand livre.


Posté le 25 mai 2021 à 23 h 44m 34s

@Reznor et Rodeo

Je n'ai pas encore eu la chance de lire Lonesome Dove mais ça ne devrait pas tarder. Ce roman et l'oeuvre de Larry McMurtry m'ont toujours fait de l'oeil. Du coup quand Gallmeister a publié La Marche du Mort le préquel de Lonesome Dove j'ai préféré commencé par ordre chronologique avec le prequel. Et j'ai adoré
Bon j'avoue avoir beaucoup pensé aux romans de Cormac McCarthy que je vénère mais en fait leur écriture est très différente. McMurtry est plus "réaliste", plus dans l'action, plus terre à terre mais tout en étant aussi émouvant. Il me tarde de pouvoir lire Lonesome Dove surtout après avis.

Toujours chez Gallmeister, j'ai beaucoup aimé :
Le Vent et le Lion de James McBride, un sublime recueil de nouvelles dont la plupart ont pour sujet le racisme et la place des Noirs dans la société américaine mais avec à chaque fois un style différent, une approche décalée qui ne tombe jamais dans le manichéisme.

Et Cry Father de Benjamin Whitmer un roman noir qui m'a beaucoup fait penser au Prendre Les Loups Pour des Chiens d'Hervé Le Corre avec Denver à la place de Bordeaux il y a beaucoup de thèmes communs entre ces deux romans, la même tension, le même suspense, la même émotion.

Pour l'instant je n'ai jamais été déçu par un roman de chez Gallmeister. C'est comme pour Rivages Noir quand je suis chez le libraire j'ai envie de lire toute leur collection


Posté le 25 mai 2021 à 23 h 55m 35s

Je suis en train de lire "Wilderness" de Lance Weller (chez Gallmeister aussi), c'est quelque chose ce bouquin !
Et "Lonesome Dove" est également sur ma liste, ce que vous en dites donne envie de le lire !


Posté le 26 mai 2021 à 00 h 06m 14s

Wilderness est un sacré roman ! C'est un très bon souvenir de lecture. De lui j'ai lu aussi "les marches de l'amérique", aussi bon que noir, et c'est très noir !
"Lonesome Dove" est prévu un jour, quand j'aurai lu tout ce que j'ai de côté...


Posté le 26 mai 2021 à 05 h 35m 21s

Gallmeister, c'est un sacré bon éditeur oui. J'en ai lu un certain nombre, et c'est souvent de très haute tenue.

Je ne pense pas tenir longtemps avant de me lancer dans les prequels de Lonesome Dove, même si j'ai quelques trucs à lire avant.

Prochaines lectures, Les Saisons de Maurice Pons, Le Grand Cahier d'Agota Kristof, et Le Livre De Dina d'Herbjorg Wassmo. J'ai hâte !




   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 ...  539  540  541  542  543   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
278 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?