Les Discrets

Virée Nocturne

Virée Nocturne

 Label :     Prophecy 
 Sortie :    vendredi 12 août 2016 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

Les Discrets, j'aimais bien. Ariettes oubliées, Septembre et ses dernières pensées, cela me semblait une bonne alternative à ce que sortait Alcest de son côté et qui me convainquait moyennement. Alors c'est vrai que leur musique n'a jamais été très vivace, que l'on naviguait entre des spectres éthérés de mélodies avortées, mais il y avait un truc, une poésie à la Rimbaud, la nonchalance du désespérant ennui et, quelque part, au plus profond, ça me touchait.
Là, cette Virée Nocturne m'endort lamentablement. Alors pourquoi ? Est-ce moi qui ai fait de mon cœur une vilaine pierre sur laquelle la douce mousse des sentiments n'a plus d'emprise ou sont-ce Les Discrets qui se sont définitivement trop ramollis ? À la base, je n'ai rien contre le Trip-Hop et, à ce titre, le morceau éponyme garde une certaine séduction à la française mais, en l'écoutant, on sait déjà que quatre chansons, ce sera trop. Même le remix de Dälek, titre dont j'attendais le plus, me laisse parfaitement imperturbable dans mes bâillements répétés. Et même si je sais qu'il ne faut pas se fier à un Ep pour présupposer de l'avenir, je suis en tous les cas moyennement impressionné par cette évolution : j'attends la suite, sans trop d'impatience.


Pas terrible   9/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
247 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused