Alex Chilton

1970

1970

 Label :     Ardent 
 Sortie :    1995 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Tout d'abord un peu d'histoire: Alex Chilton, 18 ans en 1969, décide de casser les chaînes qui le lient aux Box Tops. Le groupe est devenu trop petit pour ce petit génie de Memphis qui veut créer sa propre musique.
Cet album est une collection de titres enregistrés autour de 1970, juste avant que lui et Chris Bell ne s'associent pour créer Big Star.
L'album commence par quelques chansons soul, chantées avec cette voix grave qui faisait la marque des Box Tops. Cela reste assez classique mais on va glisser au fur et à mesure de l'album vers ce qu'Alex fera de mieux tout au long de sa carrière: un style country punk déglingué, une musique libre et foutraque tout en s'appuyant sur de solides bases classiques de blues et de musique américaine.
Il pose ici les bases des différentes directions prises dans le futur.
Le disque met en avant des titres précédemment joués par les Box Tops mais écrites par Chilton, comme LA chanson parfaite, pop, blue-eyed soul magique: "The Happy Song", présente sur Dimensions.
On saute d'un style à l'autre. Blues, country, pop, soul, titres originaux, reprises...
Tout y passe, c'est un peu le bordel mais c'est ça qu'on aime chez Alex. Il est doué, il sait tout faire alors on le suit sans broncher.
"The EMI Song (smile for me)" nous fait découvrir l'autre voix, plus aiguë qu'il utilisera totalement avec Big Star. D'une petite perle mélodique bouleversante on passe à une reprise de "Jumpin' Jack Flash" que n'aurait pas renié Kurt Cobain 20 ans plus tard.
Parce que oui Alex, il peut être proto-grunge en chantant les Stones. Il sait tout faire.
Du funk? Pas de problème, ça marche aussi.
Toujours avec cette touche bordélique, voir la reprise de "Sugar Sugar" complètement à la masse. On s'en fou, ça marche.
Ce qui marche beaucoup moins c'est sa carrière puisque quand on lui propose de sortir d'abord uniquement "Free Again" en single, Alex répond: "f*** that, I'm an album guy". Le deal avec le label tombe à l'eau.
Les frères Wilson sont intéressés par la chose, mais ils ont assez de problèmes avec les Beach Boys et Brother Records.
Après ce fiasco, il part à New-York où il rencontre Chris Bell et les autres membres de Big Star.
La suite on la connaît: la poisse continuera assez longtemps pour qu'un groupe comme Big Star sombre avec Stax et qu'on retrouve Alex Chilton à nouveau seul à partir de 1976.

L'album 1970 ne sortira qu'en 1995 et sera réédité avec bonus en 2012 par Omnivore.


Parfait   17/20
par Happy friday


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
170 invités et 3 membres
X_Wazoo
Dale
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead